Insuline, anticancéreux, antipaludiques... Sanofi s’engage à produire 30 médicaments à prix coûtant pour des pays défavorisés

Le géant Sanofi promet de commercialiser 30 médicaments à prix coûtant pour les pays les plus défavorisés, avec sa nouvelle marque Impact. L’Afrique serait la première cible de l’initiative.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
Le Mozambique et la Zambie font partie des pays ciblés par l'initiative de Sanofi. Ici, des patients attendent de recevoir le vaccin contre le choléra, en Mozambique, le 2 avril 2019
Le Mozambique et la Zambie font partie des pays ciblés par l'initiative de Sanofi. Ici, des patients attendent de recevoir le vaccin contre le choléra, en Mozambique, le 2 avril 2019  —  OMS

L'essentiel est là. Le géant français a décidé de distribuer, sans profit, 30 molécules pour différentes pathologies. Parmi celles-ci, on peut notamment citer des insulines, mais aussi un anticancéreux, l'oxaliplatine, ou encore des traitements pour la tuberculose et le paludisme. 

Toutes ces molécules, considérées comme essentielles par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), sont destinées à répondre aux besoins des populations de 40 pays, parmi lesquels une majorité se trouvent en Afrique, comme la Zambie, le Mozambique, le Niger et le Zimbabwe. Les médicaments, qui sont déjà produits par le mastodonte mais ne sont pas encore accessibles dans de nombreux pays africains, seront lancés sous une marque différente, "Impact", avec un emballage unique pour tous les pays. Ce qui permettrait, selon certains bruits de couloir, de lutter contre la contrefaçon de médicaments. Une bonne nouvelle, quand on sait que ces derniers tuent, chaque année, plus de 100.000 Africains. 

"Au prix le moins haut possible"

"Nous allons vendre nos produits au prix le moins haut possible. Si nous dégageons une marge, chaque centime d'euro gagné sera réinvesti dans des programmes de santé et d'éducation dans ces pays", promet Jon Fairest, responsable de Sanofi Global Health, l'entité du laboratoire à but non lucratif qui a vu le jour en 2021. Avant d'ajouter que l'objectif de cette initiative n'est pas seulement d'apporter des médicaments aux patients, mais aussi "avoir des programmes d'éducation pour que les patients comprennent comment suivre ces traitements, dans des pays qui sont quasiment dépourvus de système de santé". 

L'entreprise annonce en outre la création d'un fonds, doté de 25 millions d'euros, destiné à soutenir les jeunes entreprises et les innovateurs pour contribuer "à la mise en place de systèmes de santé durables dans les régions mal desservies". Ce fonds leur apportera notamment un financement et une assistance technique. En attendant sans doute l'installation de la très attendue Agence africaine du médicamente.