Covid-19 : un début de foyer au Parlement marocain

Après la contamination de trois hauts fonctionnaires, le président de la Chambre des représentants a décrété l’état d’urgence sanitaire au sein du Parlement.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Un test du Coronavirus Covid-19 (Illustration)
Un test du Coronavirus Covid-19 (Illustration)

Trois cas de Covid-19 au sein du Parlement et ce n'est, semble-t-il, qu'un début. Le préposé au bureau d’accueil du cabinet du président El Habib El Malki aurait été contaminé à Fès où il se serait rendu pour l’Aïd Al Adha. Il l’aurait ensuite transmis à deux autres fonctionnaires : le directeur central et un employé de la direction des relations extérieures.

Voilà pour les trois premiers. Le journal arabophone Assabah rapporte qu’un député aurait, par ailleurs, été contaminé à Fès. Puis un autre à Marrakech. Ayant été en contact, les deux Chambres du Parlement s’inquiètent.

Etat d’urgence parlementaire

Face à cette ‘’épidémie’’ parlementaire, les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers ont décrété l’état d’urgence sanitaire afin de soumettre toutes les personnes contacts à des tests de dépistage à la Covid-19.

Le président de la Chambre des représentants, El Habib El Malki, a demandé à tous les députés de réaliser ce test. En effet, une circulaire diffusée lundi dernier auprès des groupements parlementaires et de leurs présidents révèle que les principaux concernés sont les députés qui assistent aux réunions ou qui se déplacent pour des affaires administratives. Le test de dépistage devra être réalisé 48 heures avant de se rendre à la Chambre des représentants.