Une élève se protége en période de Covid (Illustration)
Une élève se protége en période de Covid (Illustration)

Covid-19 : où en est la campagne de vaccination au Mali ?

Avec seulement 1% de la population ayant reçu une première dose, le pays se classe toujours parmi les moins vaccinés en Afrique. Mais le rythme des injections a nettement accéléré depuis le début de l’été.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Commencée au ralenti, la campagne de vaccination anti Covid-19 au Mali a connu une nette accélération cet été, après la réception de nouvelles doses des piqûres salvatrices. Au 1er septembre, seulement 1% de la population malienne avait reçu au moins une dose d'un vaccin anti-Covid, et 0,4% étaient complètement vaccinée. 

Depuis le 23 août dernier, le Mali, qui dispose d'un peu plus de 150.000 doses du vaccin Johnson & Johnson offertes par les États-Unis, vaccine les personnes âgées de 18 ans et plus. Mais ce don américain semble insuffisant au vu des besoins du pays. Car dès le lancement de sa campagne de vaccination contre le coronavirus, le Mali s’était fixé pour objectif de vacciner quatre millions de personnes d'ici la fin d'année. 

Le Covid-19 passe au second plan

Mais pour beaucoup de Maliens, l'urgence n'est pas à la vaccination. Bon nombre de citoyens rechignent après la première dose à se présenter pour la seconde. Preuve que la pandémie est passée au second plan, le port du masque est anecdotique dans les rues de Bamako. Il faut dire que les préoccupations actuelles du pays sont plutôt d'ordre sécuritaire, à l'heure où le Mali fait face à une multiplication des attaques terroristes. 

Même au niveau sanitaire, le Covid-19 n'est pas le plus grand "Big killer" sur le sol malien. En 2020, le Mali a recensé plus de 2,6 millions de cas de paludisme, dont au moins 1.708 décès. En parallèle, près de 14.9000 Maliens ont contracté le Covid-19, dont au moins 539 décès.