Covid-19 : le Maroc s'inquiète de la hausse des cas critiques

Alors qu'il fait face à une augmentation du nombre de cas positifs depuis plusieurs semaines, le Maroc s'attend à une recrudescence des décès du Covid-19.

Badr Kidiss
Rédigé le
A ce stade, le Maroc a enregistré plus de 9800 malades du Covid-19 (photo d'illustration)
A ce stade, le Maroc a enregistré plus de 9800 malades du Covid-19 (photo d'illustration)

La situation est inquiétante. Alors que le royaume fait face à une nouvelle vague de contaminations au Covid-19 et de décès, les autorités marocaines redoutent que la flambée de l'épidémie ne faiblit pas de si tôt. "En dépit de l’amélioration des indicateurs relatifs au taux de reproduction et de positivité, on ne peut négliger l’aggravation de celui des cas critiques admis aux soins intensifs, qui risque d’entrainer malheureusement une recrudescence du nombre des décès", a expliqué le chef de la division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, Abdelkrim Meziane Bellefquih. 

Face à cette situation, le ministère de la Santé appelle à davantage de responsabilité, au strict respect des mesures de prévention et à une participation active dans la campagne nationale de vaccination.

Plus de 11.000 morts 

Depuis l'apparition du Covid-19 sur le sol marocain, plus de 772.000 cas positifs ont été confirmés, dont au moins 11.200 décès. Et ces derniers jours, le taux d'occupation des lits de réanimation réservés aux patients atteints de Covid-19 frôle les 47%. Ce qui a poussé les autorités à élargir le couvre-feu nocturne et à restreindre les déplacements vers et depuis trois grandes villes du pays: Casablanca, Marrakech et Agadir. 

Et alors que la campagne de vaccination nationale a été récemment élargie aux personnes de 18 ans ou plus, plus de 11 millions de personnes ont été complètement vaccinées. Un chiffre qui pourrait rapidement être revu à la hausse, vu qu'un vaccinodrome intelligent a vu le jour et que les centres de vaccination sont désormais ouverts tous les jours jusqu’à 20H00, sans prise de rendez-vous ni condition de lieu de résidence.