La Guinée équatoriale mise essentiellement sur le vaccin de Sinopharm (photo d'illustration)
La Guinée équatoriale mise essentiellement sur le vaccin de Sinopharm (photo d'illustration)

Covid-19 : le Maroc ouvre un vaccinodrome connecté

Le Maroc poursuit sa campagne de vaccination contre le Covid-19. Et pour mieux lutter contre la recrudescence des cas, le Royaume vient d'ouvrir son premier vaccinodrome intelligent.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

La technologie au service de la santé. Le Maroc a inauguré son premier vaccinodrome intelligent, dans la périphérie de Casablanca. Ouvert la semaine dernière, ce vaccinodrome connecté permet de numériser le parcours d'un patient, depuis l'enregistrement jusqu'à la vaccination, en passant par un dépistage du Covid, avec un QR code à scanner à chaque étape.

Le gouvernement compte développer ces centres de vaccination connectés à travers le pays pour juguler la pandémie explique Amer Benouda, vice-président de la société Mediot, qui a conçu le vaccinodrome. Cela va permettre "d'accélérer la cadence de vaccination", avec la possibilité de vacciner jusqu'à 4.000 personnes par jour, selon Mohamed Benchekroun, un représentant du ministère de la Santé. Ce système de centralisation va également faciliter le suivi des patients.

Vacciner pour éviter de nouvelles vagues

Plus de 15 millions de Marocains ont déjà reçu la première dose du vaccin contre le Covid-19 et plus de 11 millions sont doublement vaccinés. Et la campagne de vaccination nationale vient d'être élargie aux personnes de 20 ans ou plus, alors que le royaume fait face à une nouvelle vague de contaminations au Covid-19. Au total, le Royaume a recensé plus de 700.000 cas, dont plus de 10.000 décès, depuis le début des dépistages en mars 2020.

La dernière flambée de l'épidémie a poussé les autorités à élargir le couvre-feu nocturne et à restreindre les déplacements vers et depuis Casablanca, Marrakech et Agadir, pour tenter d'enrayer la progression de l'épidémie. Actuellement, le taux d'occupation des lits de réanimation réservés aux patients Covid frôle les 47%. Un chiffre qui pourrait continuer d'augmenter à mesure que le variant Delta s'impose sur le territoire.