Le ministre gabonais de la Santé présente le Plan national de vaccination
Le ministre gabonais de la Santé présente le Plan national de vaccination

Covid-19 : le Gabon lance sa campagne de vaccination

Apres plusieurs pays africains, c’est au tour du Gabon de lancer sa campagne de vaccination contre le Covid-19.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

Le Gabon entre dans la danse ! "Dans la guerre contre le Covid-19, notre pays dispose désormais d’un vaccinNous sommes fin prêts. Seront vaccinés en priorité les personnels de santé, les forces de sécurité et de défense, les personnes âgées et les personnes à risque", a expliqué le président Ali Bongo Ondimba lors d'une allocution qui a précédé le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid. 

Ali Bongo en a profité pour inviter les Gabonais à se faire vacciner pour réduire la propagation de l'épidémie. "Je tiens à rappeler à tous que le vaccin n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé par les autorités sanitaires nationales et internationales". 

Seulement 100.000 vaccins

Si le Gabon ambitionne de vacciner 50% de sa population, le pays ne dispose pour l'heure que de 100.000 doses du vaccin de Sinopharm qui ont été gracieusement offerts par la Chine. Et on ne sait toujours pas si le pays va bénéficier du dispositif Covax créé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), vu qu'aucune information n'a été communiquée à ce sujet. 

Malgré tout, la vaccination s'ouvre tout doucement aux Gabonais. Les 100.000 doses du vaccin de Sinopharm, dont Pékin a affirmé en décembre qu'il était efficace à 79% et sûr mais sans en rendre public le détail des essais cliniques, vont servir à lancer la première phase d'un plan vaccinal en les administrant en deux injections à 50.000 personnes. Depuis le début de la pandémie, le Gabon - qui compte officiellement moins de 2 millions d'habitants - comptabilise environ 19.000 cas de contaminations, dont au moins 109 décès.