Le premier ministre centrafricain reçoit sa première dose de vaccin AstraZeneca (crédit photo ministère de la Santé et de la Population)
Le premier ministre centrafricain reçoit sa première dose de vaccin AstraZeneca (crédit photo ministère de la Santé et de la Population)

Covid-19 : La vaccination a débuté en République Centrafricaine

En proie à une montée exponentielle des contaminations et des décès du coronavirus, le pays entame une campagne de vaccination qui va concerner 60 000 personnes pour sa première phase.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

La Centrafrique entre dans la danse. Le pays a lancé sa campagne de vaccination contre le coronavirus le 20 mai dernier. Il veut endiguer la progression du Covid-19, qui fait de plus en plus de morts depuis janvier. Le nombre de cas a été multiplié par 20 depuis le début de l'année 2021 et le rythme de décès a lui été multiplié par 30. 

À cause de la quantité réduite des vaccins, la phase inaugurale de la campagne nationale se concentrera d'abord sur le personnel de santé en première ligne dans la riposte contre la pandémie, et les personnes vulnérables âgées de 50 ans et plus. Ils vont recevoir le vaccin AstraZeneca, issu de la dotation COVAX qui a octroyé 60.000 doses à la Centrafrique.

Une campagne à l'épreuve de la désinformation

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra a précisé que "les décès sont sous-estimés car il s’agit uniquement de chiffres rapportés par les formations sanitaires, qui ne prennent pas en compte les décès extra-hospitaliers". Le dirigeant fait savoir également  que "l’aggravation de l’épidémie concerne l’ensemble du territoire". À la mi-mai, on comptait 7.000 cas et plus de 96 décès. L'arrivée des vaccins était donc attendue avec impatience par les autorités sanitaires. Reste à convaincre la population ! 

L’opération de vaccination en Centrafrique devra prendre en compte les mentalités. Il faudra en effet beaucoup communiquer, expliquer et convaincre. Selon une enquête réalisée par l’ONG Grounds Trust Solution en février 2021, 65% des personnes interrogées pensent que la maladie n’existe pas en République Centrafricaine. Et ce n'est pas tout : 37% croient que la pandémie est finie et 56% pensent que les gestes barrières sont inefficaces ! Lorsque l’on y ajoute les campagnes de désinformation, qui ont conduit une partie de la population à croire que le Covid-19 est une invention à visée criminelle pour dépeupler le monde, on comprend que la tâche des autorités sanitaires centrafricaines ne sera pas aisée. Mais pour mettre la pandémie dernière nous, il est important d'avoir confiance et de se faire vacciner et de continuer à respecter les mesures barrières !