Et si le coronavirus s'est finalement échappé d'un laboratoire (photo d'illustration)
Et si le coronavirus s'est finalement échappé d'un laboratoire (photo d'illustration)

Covid-19 : la Guinée renforce ses mesures pour lutter contre l'épidémie

La Guinée lutte contre une nouvelle recrudescence du Covid-19. Le variant Delta, plus contagieux, fait bondir le nombre de contaminations. Face à une population faiblement vaccinée, le gouvernement a dû renforcer les mesures de restrictions.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

Le variant Delta fait des dégâts en Guinée. Le pays vient d'annoncer le renforcement des mesures de restriction contre le Covid-19. "À situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles, appliquées avec courage, détermination, et la plus grande fermeté", a déclaré le président Alpha Condé. Le port obligatoire du masque a été décrété, ainsi que la "fermeture jusqu'à nouvel ordre des boîtes de nuit et d'autres lieux de loisirs très fréquentés", et les contrôles sanitaires aux frontières ont été renforcés, afin de lutter contre l'épidémie de Covid-19. 

Les fonctionnaires, y compris les ministres, ne pourront accéder à leur lieu de travail que munis de leur pass sanitaire. Les personnes entrant en Guinée "venant de pays notamment touchés par le variant Delta" devront être vaccinées, ont ajouté les autorités, sans donner la liste des pays concernés, mais en soulignant que des tests PCR devront également être présentés à l'arrivée. 

La menace du variant Delta

Avec l'émergence du variant Delta, plus contagieux, la barre des 1.000 personnes testées positives par jour est en passe d'être franchie, avec près de 10 décès quotidiens à l'hôpital, selon les chiffres officiels. La Guinée a officiellement recensé plus de 27.000 cas de Covid-19, dont au moins 263 mortels, des chiffres très largement sous-évalué selon les observateurs. 

Alpha Condé a précisé que l'objectif du gouvernement était de vacciner 70% de la population du pays d'ici le mois de novembre. Mais le pays, qui compte au total plus de 13 millions d'habitants, est bien loin de cet objectif. Début juillet, moins de 500.000 personnes avaient reçu au moins une première injection de vaccin anti-Covid.