De nombreux pays se positionnent pour fabriquer localement des vaccins anti-Covid (photo d'illustration)
De nombreux pays se positionnent pour fabriquer localement des vaccins anti-Covid (photo d'illustration)

Covid-19 : en Tunisie, plus de 550.000 vaccinés en une journée

Confrontée depuis des mois à une nouvelle vague de Covid-19, la Tunisie vient de battre des records de vaccinations : plus de 550.000 personnes ont reçu une première injection au cours d'une journée marathon.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

C'est un record ! La Tunisie, qui fait face depuis plusieurs mois à une reprise épidémique due au variant Delta, a mené hier une intense campagne de vaccination contre le Covid-19. Après avoir obtenu plus de 6 millions de doses en provenance de pays arabes et occidentaux, la Tunisie a organisé une grande journée "portes ouvertes".

Une opération couronnée de succès : plus de 550.000 personnes de plus 40 ans, accueillies dans 335 centres, ont été vaccinées en une journée. Cette opération de vaccination massive est une initiative du président Kais Saied, qui s'est octroyé les pleins pouvoirs le 25 juillet dernier. Depuis, il a créé une cellule de crise pour gérer la crise sanitaire, supervisée par un militaire de haut rang.

Une campagne de vaccination renforcée

En retard dans sa campagne de vaccination, la Tunisie a été frappée de plein fouet par le variant Delta : depuis mars, le nombre des morts dues au nouveau coronavirus a plus que doublé, passant à plus de 20.000. Officiellement, le pays, qui compte plus de 11 millions d'habitants, enregistre aujourd'hui l'un des pires taux de mortalité du monde liée à la pandémie.

Mais grâce aux millions de doses de vaccins qui ont afflué à la suite de dons ces dernières semaines, la Tunisie espère officiellement vacciner environ 50% de sa population d'ici à la mi-octobre."En 15 jours, plus de 6 millions de doses ont été fournies et, dans les prochains jours, plus de deux millions de doses sont attendues puis encore quatre millions supplémentaires", a déclaré jeudi Kais Saied, dans une vidéo diffusée par la présidence. Le chef de l'État a exhorté ses compatriotes à massivement se faire vacciner. "N'hésitez pas un instant", a-t-il insisté.

Maitriser la quatrième vague

Une première journée "portes ouvertes" organisée à la dernière minute fin juillet s'était soldée par une ruée désordonnée sur les vaccins. Elle avait coûté son poste au ministre de la Santé de l'époque, mettant en lumière le manque de stratégie du gouvernement face au Covid. Mais cette deuxième tentative s'est mieux déroulée, redonnant espoir à la population qui a beaucoup souffert de la dernière vague. Environ 2 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin depuis le début de la campagne en mars.

En visant un objectif de 50% de Tunisiens vaccinés en octobre, le pays espère limiter l'impact de la quatrième vague qui traverse la région "Méditerranée orientale" définie par l'OMS. Celle-ci va du Maroc au Pakistan, en passant par l'Arabie saoudite et la Somalie. Les campagnes de vaccination, qui avancent souvent au ralenti dans ces pays, laissent les populations vulnérables face au variant Delta, en passe de devenir la souche dominante du Covid-19. Selon une étude publiée récemment dans la revue scientifique Virological, la charge virale dans les premiers tests des patients touchés par le variant Delta était 1.000 fois plus grande que celle des patients de la première vague du virus en 2020.