Covid-19 : De l'Algérie à Madagascar, les Africains pourront bientôt être vaccinés avec le sérum de Pfizer

Les laboratoires pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi que le groupe Biovac allait réaliser dès début 2022 une étape de production de leur vaccin contre le Covid-19 en Afrique du Sud, une première sur le continent.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
Le vaccin Pfizer/BioNTech est arrivé au Rwanda (photo d'illustration)
Le vaccin Pfizer/BioNTech est arrivé au Rwanda (photo d'illustration)

Ca se précise ! Alors que l'Afrique tente de réduire sa dépendance en matière de vaccins, les laboratoires pharmaceutiques Pfizer et BioNTech viennent d'annoncer que le groupe Biovac allait réaliser dès début 2022 une étape de production de leur vaccin contre le Covid-19 en Afrique du Sud, une première sur le continent. Les sociétés ont "signé une lettre d'intention" avec Biovac qui permettra de fournir jusqu'à 100 millions de doses par an aux pays africains. Le transfert des technologies et l'installation des machines nécessaires à la mise en flacons, la dernière étape de la fabrication, va démarrer "immédiatement", selon un communiqué.

Ce vaccin anti-Covid sera acheminé depuis des usines européennes des deux laboratoires, qui gardent donc la main sur la fabrication de l'ARN messager, l'étape la plus délicate et cruciale. Il sera ensuite mis en flacons et distribué "exclusivement au sein des 55 pays membres de l'Union Africaine", précisent l'Allemand BioNTech et l'Américain Pfizer. De quoi "renforcer l'accès durable aux vaccins" et "distribuer plus largement des doses à des personnes dans des communautés difficiles d'accès, surtout sur le continent africain", a commenté Morena Makhoana, PDG de Biovac.

Les inégalités continuent

Les inégalités géographiques restent criantes face à la pandémie, avec d'un côté les nations développées qui ont mis en place des programmes de vaccination tous azimuts, et de l'autre les pays les plus pauvres, très en retard en la matière: 1,6% des doses administrées dans le monde l'ont été en Afrique, qui concentre pourtant 17% de la population mondiale. L'OMS a récemment estimé que seulement 2% des Africains, soit 16 millions de personnes, étaient entièrement immunisées.

Avant la production sur place, qui arrivera trop tard pour réagir à la remontée de cas actuelle sur fond de diffusion du variant Delta, l'Afrique dépend pour ses vaccins principalement du mécanisme international Covax et de dons, qui arrivent toutefois au compte-gouttes. Notons que Biovac produit déjà pour Pfizer le vaccin Prevenar 13, contre les infections à pneumocoques.