L'Algérie accélère ses préparatifs pour avoir un vaccin anti-Covid (photo d'illustration)
L'Algérie accélère ses préparatifs pour avoir un vaccin anti-Covid (photo d'illustration)

Coronavirus : vers un vaccin gratuit pour tous les Algériens

Alors que l'Algérie n'a pas encore choisi son futur vaccin contre le coronavirus (Covid-19), les autorités ont annoncé qu'il sera "forcément gratuit pour tous".

Badr Kidiss
Rédigé le

On l'attend. Si l'Algérie n'a pas encore officialisé sa future campagne de vaccination contre le coronavirus (Covid-19), le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, a assuré que le vaccin anti-Covid sera "forcément gratuit pour tous". 

"A ce jour, nous avons entrepris un travail de classement des paramètres de qualité, de prix...etc, parmi les vaccins les plus avancés. Peut-être que dans quelques jours, un vaccin donnera de meilleurs résultats que d'autres", explique Benbouzid, tout en rappelant l'existence de plus de 320 initiatives de recherches de vaccins dans le monde. 

Une démarche "prudentielle"

Si le voisin marocain a misé gros sur les vaccins de Sinopharm et AstraZeneca, l'Algérie se tâte encore.  Selon l'agence de presse APS, les autorités attendent que le produit soit "qualifié", à la lumière des expériences des pays déjà engagés dans la vaccination. "L'annonce du choix et de la date du vaccin relève des attributions du président de la République ou du Premier ministre", précise le Pr Abderrahmane Benbouzid, tout en insistant sur la démarche "prudentielle" du pays quant au choix du remède anti-Covid. 

Ce mardi 15 décembre, quelques heures après que le président Tebboune ait remercié l'Allemagne pour les soins prodigués, les autorités ont annoncé l'identification de 468 nouveaux cas confirmés. Elles ont aussi déploré le décès de 14 personnes des suites du coronavirus. A ce stade, ce mal a fauché la vie d'au moins 2623 personnes sur le sol algérien.