À l'OMS, on salue les mesures fortes prises par Pékin pour lutter contre le coronavirus
À l'OMS, on salue les mesures fortes prises par Pékin pour lutter contre le coronavirus

Coronavirus : Pour l'OMS, les pays riches la jouent perso !

Le directeur de l'OMS a accusé mardi certains pays riches d'être "très en retard" en matière de partage d'informations sur les cas du nouveau coronavirus.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

Plus d'un mois après la détection du coronavirus 2019-nCov en Chine, le bilan de l'épidémie s'élève à 427 morts et plus de 20.000 cas confirmés. Si pour le moment aucun des africains rapatriés de Wuhan n'est infecté par le virus, la psychose gagne le continent vu la multiplication des cas suspects. Pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les "mesures fortes" prises par la Chine pour lutter contre le nouveau coronavirus offrent une "fenêtre d'opportunité" pour mettre fin à l'épidémie. Mais encore faut-il que tous les pays jouent le jeu. 

Selon le directeur de l'OMS, certains pays riches sont "très en retard" en matière de partage d'informations sur les cas du nouveau coronavirus : "Sur les 176 cas signalés jusqu'à présent en dehors de la Chine, l'OMS a reçu des formulaires de déclaration de cas complets pour seulement 38% des cas. Certains pays à revenu élevé sont très en retard dans le partage de ces données vitales avec l'OMS. Je ne pense pas que ce soit par manque de capacités", regrette Tedros Adhanom Ghebreyesus, devant le Conseil exécutif de l'organisation.