Le Sénégal brave le coronavirus (Illustration)
Le Sénégal brave le coronavirus (Illustration)

Coronavirus : le variant britannique détecté au Sénégal

Alors que l'Afrique fait face à une deuxième vague de coronavirus (Covid-19) plus meurtrière, le variant britannique du coronavirus a fait son apparition au Sénégal.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

Le variant britannique du coronavirus a pour la première fois été détecté au Sénégal. "Nous vous informons avoir confirmé la présence d'un variant britannique du SARS-CoV-2 dans des échantillons", a déclaré lors d'un point de presse le directeur de l'Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (Iressef), Souleymane Mboup.

"Le variant britannique du coronavirus a été retrouvé sur un patient indien vivant au Sénégal et aujourd'hui guéri", a précisé à l'AFP le porte-parole du ministère de la Santé, Mamadou Ndiaye, sans préciser où ni comment ce patient l'avait contracté. Des variants du coronavirus ont déjà été détectés en Gambie, une ex-colonie britannique entièrement enclavée dans le Sénégal à l'exception de sa façade maritime, ainsi qu'au Maroc, où le variant sud-africain inquiète. 

Des variants qui pourraient devenir dominants

"Du fait que ces variants se transmettent plus rapidement, il est impératif d'appliquer scrupuleusement les mesures barrières", explique Souleymane Mboup, un spécialiste des maladies infectieuses. Relativement préservé comme de nombreux pays d'Afrique, le Sénégal a un temps été considéré comme l'un des rares pays où une immunité croisée aurait vu le jour. Mais depuis quelques mois, le pays fait face à une deuxième vague de la pandémie qui met à l'épreuve le système sanitaire du pays.

Pour tenter d'endiguer la progression du virus , les mesures de prévention ont été durcies au Sénégal depuis quelques semaines, malgré les protestations de la population, à bout de souffle face à une pandémie qui dure. Le président Macky Sall vient de promulguer une loi lui donnant plus de pouvoirs pour lutter contre l'épidémie, notamment le droit d'instaurer un nouveau couvre-feu d'un mois "renouvelable" dans deux régions (Dakar et Thiès) sans avoir à décréter l'Etat d'urgence ni à obtenir  l'approbation du Parlement. Depuis le début de l'épidémie, le Sénégal a déclaré plus de 25.700 cas de coronavirus, dont 614 décès.