Coronavirus : le Sénégal a-t-il vraiment commandé le Covid-Organics ?

Alors que la pandémie de coronavirus s'enracine en Afrique, le président malgache, Andry Rajoelina, a annoncé que son homologue sénégalais, Macky Sall, a passé une première commande de Covid-Organics. Ce que la visioconférence entre les deux chefs d'Etat ne confirme pas...

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le
Le Covid-Organics aurait, selon la présidence malgache, des vertus curatives et préventives des symptômes du coronavirus
Le Covid-Organics aurait, selon la présidence malgache, des vertus curatives et préventives des symptômes du coronavirus

C'est le flou total. Alors que le président malgache a annoncé, sur Twitter, que Sénégal a fait une "1ère commande" du Covid-Organics - un "remède" malgache à base de plantes médicinales locales qui, selon lui, serait capable de prévenir et de guérir les patients malades du nouveau coronavirus (Covid-19) -, il n'en serait rien. 

Lors de la visioconférence qui a rassemblé les chefs d'Etat, Andry Rajoelina et Macky Sall, il n’est pas question de la commande évoquée par le président malgache. Macky Sall s'est seulement dit prêt à recevoir des échantillons du Covid-Organics, tout en saluant les "efforts de Madagascar dans la recherche de solutions thérapeutiques que le Sénégal suit avec intérêt". Face à cette situation, la présidence malgache a tenu à réagir chez nos confrères de RFI en expliquant qu’elle envoie "suite à la demande du Sénégal, 50 échantillons de Covid-Organics à titre curatif qui seront transmis gratuitement, par fraternité et solidarité avec ses frères africains".

"Aucune preuve scientifique"

Lancé la semaine dernière, le Covid-Organics est loin de séduire tout le monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle qu'il n'existe pour le moment "aucune preuve scientifique" prouvant que cette potion peut "prévenir ou guérir la maladie".  

A ce stade, Madagascar recense 122 cas positifs au coronavirus et aucun mort n'a été déploré. Pour l'heure, une soixantaine de personnes ont été déclarées guéries, dont certaines après avoir ingurgité le Covid-Organics, selon les autorités.