Des doses du vaccin d'AstraZeneca devraient être expédiées, ce vendredi, au Maroc (photo d'illustration)
Des doses du vaccin d'AstraZeneca devraient être expédiées, ce vendredi, au Maroc (photo d'illustration)

Coronavirus : le Maroc reçoit ses premiers vaccins ce vendredi !

Alors que le nombre de contaminations au coronavirus continue de baisser au royaume, le Maroc s'apprête à recevoir deux millions de doses du vaccin AstraZeneca.

Badr Kidiss
Rédigé le

On y est presque. Alors que la campagne de vaccination contre le coronavirus devait démarrer cette semaine au Maroc, selon certaines indiscrétions, le royaume n'a toujours pas reçu le fameux sérum. Mais ça ne saurait tarder. Selon l’agence Reuters, le gouvernement indien a autorisé les exportations commerciales de vaccins contre le Covid-19. 

Cinq jours après avoir démarré sa campagne de vaccination géante contre cette maladie infectieuse qu'est le Covid-19, l’Inde s'apprête à expédier les premières commandes de vaccins. "La pharmacie du monde relèvera le défi du Covid", a annoncé le ministre indien des Affaires étrangères S. Jaishankar, sur son compte Twitter.

 "L'approvisionnement en quantités commercialisées commencera à partir de demain, avec le Brésil et le Maroc, suivis de l'Afrique du Sud et de l'Arabie saoudite", précise le secrétaire aux Affaires étrangères, Harsh Vardhan Shringla. 2 millions de doses du Covishield, le sérum du britannique AstraZeneca produit par le Serum Institute of India, le plus grand fabricant de vaccins au monde, devraient arriver sur le sol marocain dès ce vendredi. Une bonne nouvelle quand on sait que le royaume est de plus en plus menacé par le variant sud-africain du coronavirus. 

Un vaccin plus accessible

"Made in India", le vaccin d'AstraZeneca est moins cher que d'autres formules contre le coronavirus (moins de 3e la dose). Et surtout, il ne demande pas des conditions de stockage complexes. Autrement dit, il est plus adapté au contexte marocain et africain pour une campagne d’immunisation à grande échelle. 

D'ailleurs, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mise aussi sur le vaccin d'AstraZeneca et l'université d'Oxford à travers son Covax. Ce système vise à fournir d'ici fin 2021 des vaccins anti-Covid à au moins 20% de la population des pays participants, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet aux pays défavorisés qui y participent d'avoir accès aux précieuses doses. Si le Covax comprend déjà des lots du vaccin de Pfizer, il sera aussi doté des formules d'AstraZeneca et Johnson & Johnson. 

Rappelons que le Covishield est pour l'heure le seul vaccin à être validé par le Maroc. Le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb avait accordé, le 6 janvier, une “autorisation temporaire d’utilisation d’urgence” pour ce vaccin, après examen du dossier par le comité scientifique de la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP). Cette autorisation est effective pour une durée de douze mois.