Coronavirus : le Maroc conditionne l'accès aux plages

Alors que le Maroc a entamé un déconfinement progressif depuis le 24 juin dernier, de nombreuses villes du royaume ont soumis l'accès aux plages à certaines conditions.

Badr Kidiss
Rédigé le
Aïn Diab revit, depuis l'entame du déconfinement au Maroc
Aïn Diab revit, depuis l'entame du déconfinement au Maroc

Il faudra y être à l'heure ! Alors que les "ex-confinés" n'hésitent pas à se balader et se baigner dans les plages, atlantiques et méditerranéennes, du royaume, les autorités ont mis en place de nouvelles mesures pour éviter une transmission massive du coronavirus. 

Désormais, l'accès aux plages du royaume est possible uniquement entre 8 et 18h. Les autorités ont aussi interdit la location de parasols, chaises et transats. De même pour les parties de football et les différents jeux de balles qui sont interdits afin de faire respecter la distanciation physique. 

Une énorme affluence à la plage de Aïn Diab

A Casablanca, nombreuses sont les personnes qui se sont ruées vers la plage de Aïn Diab, dès le premier jour du déconfinement. Les Bidaouis (les habitants de Casablanca) s'y succédaient pour respirer l'air marin, faire du jogging ou se baigner. 

Alors que des annonces rappellent régulièrement les différents gestes barrières, les forces de l'ordre étaient aussi présentes en nombre au niveau de la corniche de Aïn Diab. Pour rappel, l'état d'urgence sanitaire au Maroc court jusqu'au 10 juillet prochain. A ce stade, le coronavirus a fauché la vie de près de 10.000 personnes sur le continent africain.