Le Maroc s'apprête à recevoir les premiers lots du vaccin de Sinopharm (photo d'illustration)
Le Maroc s'apprête à recevoir les premiers lots du vaccin de Sinopharm (photo d'illustration)

Coronavirus : le Maroc autorise l'utilisation en urgence du vaccin Sinopharm

Alors que la vaccination contre le coronavirus s'apprête officiellement à commencer au Maroc, les autorités ont autorisé l'utilisation en urgence du vaccin contre le COVID-19 mis au point par le laboratoire chinois Sinopharm.

Sarah Jelloul
Rédigé le , mis à jour le

On s'en approche ! Depuis l'atterrissage de l'avion de la Royal Air Maroc (RAM) en provenance d'Inde chargé du premier lot de vaccins AstraZeneca, les Marocains semblent soulagés. A l'heure où ces lignes sont écrites, il est même déjà possible de prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le nouveau coronavirus (Covid-19). Mieux encore, le ministère de la Santé, qui espère immuniser quelque 25 millions d'adultes, a signé l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin chinois Sinopharm. 

Attendu sur le sol marocain dès ce mercredi 27 janvier, le vaccin de Sinopharm aurait un taux d'efficacité de 79% contre le Covid-19"Ce vaccin répond à toutes les conditions de qualité, d’efficacité et de sécurité, et ne présente aucun effet secondaire potentiel", explique un communiqué du ministère dirigé par Khalid Ait Taleb. Des propos confirmés par les essais cliniques de phase III du vaccin chinois qui ont été réalisés au Maroc. Six mois après leur vaccination, les volontaires ne présentent aucun effet indésirable. 

Le vaccin, c'est pour quand ?

Si aucune date n'a été officiellement communiquée pour les premières vaccinations au royaume, une campagne de sensibilisation sur le thème "Je me protège, je protège mon pays" a été lancée, vendredi dernier, par le ministère de la Santé.

"Le combat qu'on devrait mener aujourd’hui est celui de la vaccination. Le vaccin est disponible pour que vous puissiez vivre sereinement", explique le spot officiel diffusé en différents dialectes, sur les télévisions, radios nationales et réseaux sociaux. Fin décembre dernier, les autorités avaient indiqué avoir commandé 65 millions de doses des vaccins d'AstraZeneca et Sinopharm, qui sont les moins chers et plus faciles à conserver. 

Depuis l'apparition du coronavirus, le Maroc a enregistré près de 467.000 cas de contamination, dont 8.172 décès, selon le dernier bilan officiel. La pandémie touche avant tout les villes à forte densité urbaine, comme Casablanca et Salé.