Le ManaCovid pourrait être utilisé pour soigner le coronavirus (Illustration)
Le ManaCovid pourrait être utilisé pour soigner le coronavirus (Illustration)

Coronavirus en RD Congo : le Manacovid et le Doubase C, des antiviraux pour soigner les cas positifs

Alors que le coronavirus continue de sévir en République démocratique du Congo, les autorités valident timidement deux antiviraux pour traiter les personnes atteintes de Covid-19.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

La République démocratique du Congo veut son médicament. Depuis que le président de la République, Félix Tshisekedi, a appelé les scientifiques du pays à trouver "une thérapie locale" contre le Covid-19, deux médicaments ont déjà vu le jour.

Le premier d'entre eux n'est autre que le Doubase C. Fabriqué à base d'extraites de plantes médicinales que l'on trouve sur le sol congolais, cet antiviral serait capable de bloquer l'enzyme qui est à l'origine de la reproduction des virus. S'il n'a pas encore reçu une autorisation de mise sur le marché, ce médicament a été homologué il y a 3 ans par le ministère de la Santé pour lutter contre le VIH et les hépatites virales.

Le deuxième médicament est le Manacovid. Fabriqué par le chercheur congolais en sciences pharmaceutiques, Etienne Floribert Batangu, et sa fille, Mamyssa Batangu Mpesa, ce médicament est composé d'une molécule qui lutterait contre le virus du Covid-19 dans l’organisme. Mais ce n'est pas tout. Selon les fabricants du Manacovid, cet antiviral peut aussi lutter contre les troubles cardio-vasculaires, les difficultés respiratoires, l’asthme, l’hypertension et d'autres formes d’inflammations des voies respiratoires.

"Un remède efficace et sûr"

Vu que les résultats des essais cliniques du Manacovid à Kinshasa "étant concluants et significatifs selon le rapport des investigateurs", le ministère de la Santé n'hésite pas à accompagner "la suite du processus afin que les personnes malades de Covid-19 puissent trouver en ce médicament un remède efficace et sûr", précise le ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo, dans une lettre adressée à Floribet Batangu. 

Selon Batangu, lors des essais cliniques, le Manacovid a permis de guérir les 300 malades volontaires qui ont participé aux essais cliniques.

"Deux produits qui promettent" 

Si la RDC fait partie des pays qui vont profiter du Covax, une initiative de l'OMS et l'Alliance internationale du vaccin (Gavi) qui promet un accès équitable au vaccin contre le Covid-19, les autorités ne négligent pas les produits locaux. 

"On a reçu déjà des propositions de nos partenaires. Le vaccin est un passage obligé. Mais, nous privilégions aussi le traitement curatif. Je crois que nous avons deux produits qui promettent en tout cas par les premiers résultats qu’ils montrent. Ce sont des produits congolais. Nous allons en faire la promotion. Le vaccin est un passage obligé qui permet de freiner la contagion" a expliqué le président de la République, Félix Tshisekedi, lors de son récent passage au Congo-Brazzaville, selon nos confrères de RFI.