Le caisson de Va-Q-Tec va transporter le vaccin anti-Covid
Le caisson de Va-Q-Tec va transporter le vaccin anti-Covid

Coronavirus en Afrique : des conteneurs super isolants pour faire voyager le vaccin anti-Covid

Alors que la majorité des pays africains espèrent un vaccin pour faire face à la deuxième vague de coronavirus, les conteneurs de l'entreprise allemande Va-Q-Tec vont transporter les vaccins contre le Covid-19 dans toute la planète.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le

Après le Royaume-Uni mercredi, premier pays à approuver le vaccin BioNTech/Pfizer, les autorités médicales du monde entier vont bientôt se prononcer sur des demandes d'autorisation déposées par les laboratoires. Pour avoir un vaccin anti-Covid efficace, l'énorme défi logistique consiste à maintenir au frais les milliards de doses. Et c'est le géant allemand de l'isolation thermique,  Va-Q-Tec, qui va hériter de cette lourde responsabilité. 

Les conteneurs de l'entreprise allemande vont transporter les vaccins contre le Covid-19 dans leur voyage réfrigéré à travers la planète. Grâce à l'usage d'une technologie utilisant des particules de silice, une température constante, allant des quelques degrés d'un réfrigérateur jusqu'au froid polaire, peut-être maintenue pendant dix jours. A ce jour, Va-Q-Tec est impliquée "dans 30 à 40 projets", liés à la vaccination contre le Covid-19, dans le monde entier, affirme son directeur, Joachim Kuhn.

Une solution spécifique pour l'Afrique

Face au défi des expéditions de vaccins vers l'Afrique, l'Amérique latine ou une partie de l'Asie du Sud-Est, aux températures extérieures élevées et pauvres en infrastructures, Va-Q-Tec a imaginé une solution spécifique : un conteneur plus léger, habillé de carton pour être recyclable et livré en pièces qui seront assemblées sur place.

Une innovation de plus pour cette ancienne start-up lancée en 2001. La technologie thermique de Va-Q-Tec pourrait de fait servir dans des réfrigérateurs haut de gamme, l'isolation de bâtiments, le revêtement de tuyaux et de chaudières voire dans l'aérien et l'automobile, ce qui "suggère de grandes opportunités pour l'entreprise", commente Guido Hoymann, analyste chez Metzler. "Nous n'aurons pas à nous soucier de rester assis sur une grande flotte de containers inutilisés" une fois la phase de vaccination contre le Covid passée, conclut Kuhn.