Le Sénégal veut accélérer sa campagne de vaccination anti-Covid (photo d'illustration)
Le Sénégal veut accélérer sa campagne de vaccination anti-Covid (photo d'illustration)

Coronavirus : au Sénégal, une plateforme gère le défi logistique de la vaccination

Quelques jours après le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid au Sénégal, une plateforme de prises de rendez-vous est au cœur du dispositif logistique de l'opération vaccinale.

Badr Kidiss
Rédigé le

La vaccination contre le Covid-19 accélère son rythme. Mais près d'une semaine après le lancement de la campagne,  le Sénégal reste loin de l'objectif fixé par le président Macky Sall : vacciner toute la population d'ici 2022. En marge de cette course contre la montre, une plateforme a été sélectionnée par les autorités pour organiser la logistique des prises de rendez-vous. En moins de 24 heures d'existence, cette plateforme a enregistré près de 24.000 personnes inscrites pour bénéficier du vaccin de Sinopharm. 

"Un formulaire mis en ligne (juste ici) permet à la communauté de s’inscrire et les services de santé du district concernés vont ensuite appeler pour donner à la personne rendez-vous", précise la Dr Ndeye Maguette Ndiaye, médecin-chef de la région de Dakar.

Faciliter la vaccination

Plus de 4.000 personnes ont été vaccinées le 23 février, dès le premier jour de la campagne de vaccination. Une opération qui vise en priorité les quelque 20.000 membres du personnel de santé et les personnes âgées de 60 ans et celles qui souffrent d'une comorbidité. Si vous être dans cette dernière catégorie, il faut présenter une ordonnance pour justifier votre maladie chronique (diabète, hypertension artérielle, insuffisance rénale, asthme…) et bénéficier de la piqûre salvatrice. 

Jeudi dernier, le président Macky Sall a décidé de "donner l'exemple", en se faisant vacciner. "Je viens de me vacciner contre la #Covid19. L'espoir est permis pour tous. Je lance un appel à toute la population pour faire de même", a précisé le dirigeant sur Twitter. Depuis fin novembre, le Sénégal est confronté à une augmentation inquiétante du nombre de cas et de décès. A ce stade, on recense plus de 34.000 contaminations et environ 900 décès.