Coronavirus au Maroc : un premier cas de variant britannique du Covid-19 confirmé

Un premier cas importé de variant britannique du coronavirus (Covid-19) a été identifié au Maroc, ce lundi 18 janvier. Il s'agit d'un ressortissant marocain en provenance d'Irlande à bord d'un navire qui a pris la mer au port de Marseille.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
Un premier cas de contamination au variant du virus du Covid-19 identifié en Angleterre a été détecté au Maroc
Un premier cas de contamination au variant du virus du Covid-19 identifié en Angleterre a été détecté au Maroc

Les résultats sont tombés, ce lundi 18 janvier. Un premier cas importé du variant sud-africain du Covid-19, qui est aussi connu sous le nom de 501Y.V2, est officiellement confirmé au Maroc par le ministère de la Santé. Ce variant, qui comme celui du Royaume-Uni pourrait être plus transmissible, a été confirmé chez un ressortissant marocain en provenance d'Irlande à bord d'un navire qui a pris la mer au port de Marseille.

A son arrivée au port de Tanger, l'homme a réalisé un test RT-PCR. Et comme le test s'est révélé positif, un séquençage du virus a été réalisé, confirmant le variant britannique. La personne, qui ne présente aucun symptôme du Covid-19, "s'est isolée à Casablanca", a assuré le ministère. 

Trois variants qui menacent l'Afrique

Depuis le début de l’épidémie, le SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, ne cesse de muter. Mais comme la plupart des variants ressemblaient à la première version du virus, on ne s'en inquiétait pas trop. Sauf que la situation a changé avec la découverte d'un variant bien plus contagieux en Angleterre. 

Moins d'une semaine plus tard, un autre variant suspect est découvert en Afrique du Sud. Depuis, le 501.V2 s'est propagé dans une vingtaine de pays dans le monde, notamment la France, le Botswana, la Gambie et la Zambie. La directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Dr Matshidiso Moeti, explique qu'"une analyse préliminaire montre que le nouveau variant qui circule en Afrique du Sud est plus transmissible et semble être à l'origine de l'augmentation des nouvelles infections dans le pays et la sous-région". On découvrira un peu plus tard qu'un troisième variant a été détecté au Brésil. Il s’agit d’une souche découverte au Japon chez des voyageurs revenant du Brésil, et très peu d'informations circulent à son sujet. A l'heure où ces lignes sont écrites, le Nigéria mène également d’autres enquêtes sur un variant identifié dans des échantillons collectés en août et en octobre.