Coronavirus au Maroc : le nombre de tests de dépistage va augmenter

Au Maroc, le nombre de tests réalisés pour détecter le coronavirus va repartir la hausse. C'est ce qui ressort d'une nouvelle circulaire du ministère de la Santé.

Badr Kidiss
Rédigé le
L'épidémie de Covid-19 recule au Maroc (photo d'illustration)
L'épidémie de Covid-19 recule au Maroc (photo d'illustration)

Ces dernières semaines, le nombre de tests de dépistage virologiques du coronavirus au Maroc a baissé fortement. Certes, le royaume assiste à une décrue de l'épidémie de Covid-19 et l'accalmie se confirme dans les hôpitaux. Mais alors que le Maroc avait atteint 20.000 tests par jour à la mi-2020, la diminution de nombre de tests journaliers "rend difficile l’interprétation des données de surveillance au niveau de certaines régions", précise une circulaire du ministère de la Santé. 

Face à cette situation, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, rappelle que la stratégie nationale “doit continuer à s’articuler sur les 3T: Tester - Traiter - Tracer, notamment avec la détection au niveau national du premier cas d'infection par le variant britannique, caractérisé par une transmissibilité plus élevée”

Près 130.000 tests par semaine 

Alors que la campagne de vaccination s'accélère au Maroc (plus de 550.000 personnes vaccinées à la date du 8 février), l'objectif du gouvernement est désormais d'atteindre 129.200 tests par semaine. Comment ? "Les CROUSPs (Centres régionaux d'opérations d'urgence de santé publique) doivent établir les cibles par provinces et préfectures", selon le ministère de la Santé. Un seuil minimum de testing a ainsi été mis en place par le ministère de la santé pour chaque région du Royaume. Ce seuil prend en considération la situation épidémiologique ainsi que la disponibilité des tests de dépistage du Covid-19. 

En parallèle, la circulaire du ministère de la Santé annonce aussi : 

  • L'adoption de la plateforme de surveillance "surveil-covid", comme moyen officiel de transmission des données
  • La prolongation de la durée d’isolement des cas contacts de 7 à 10 jours
  • La possibilité d'utiliser les tests antigéniques rapides dans le dépistage des contacts
  • Le renforcement du système de veille génomique 

A ce stade, le Royaume comptabilise 476.125 cas confirmés, dont au moins 8.424 décès (soit un taux de mortalité de 1,77%) et 456.021 guérisons.