Comment ne pas perdre son érection malgré le préservatif ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Aujourd'hui, il est question de la gène occasionnée lorsque l’érection faiblit lors de l'utilisation du préservatif.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
Comment ne pas perdre son érection malgré le préservatif ?

Les sexologues précisent que quand l'homme est très excité, c’est plutôt le cerveau émotionnel qui commande. L'érection intervient dans un moment de lâcher-prise où l’homme ne réfléchit pas forcément à ce qu’il est en train de faire et se laisse plutôt porter par ses sensations. 

Quand arrive le moment de mettre le préservatif, c’est le cerveau rationnel qui reprend la main. Vous cherchez le préservatif, vous vous embêtez à retirer l’emballage, vous sortez de l’excitation et l’érection disparaît.

C’est frustrant quand ça se répète. Il arrive de focaliser sur le "raté" de la fois précédente, ça crée de l’anxiété et l’homme peut anticiper de façon négative le moment où il devra mettre le préservatif. Rien que d’y penser ça peut faire baisser l’excitation. 

Pensez à garder les préservatifs à portée de main. Cela casse l’ambiance s’il faut fouiller toute la chambre voire sortir de la pièce pour mettre la main sur ces préservatifs… Ensuite même si vous perdez un peu en spontanéité, c’est bien d’ouvrir l’emballage à l’avance, cela évite de s’énerver voire de déchirer le préservatif avec ses ongles sous l’effet du stress.

Mettre le préservatif au bon moment

Les sexologues précisent qu’il faut éviter de mettre le préservatif juste avant la pénétration car cela a tendance à faire retomber l’excitation alors que vous étiez dans les starting-blocks, prêts à aller plus loin…
Si le préservatif est posé dès les préliminaires, c’est plus simple de relancer la machine en stimulant son partenaire.

Le fait même d’enfiler le préservatif peut aussi devenir un jeu érotique auquel le/la partenaire peut participer. Le conseil qui revient souvent est de s’entraîner déjà en solitaire à mettre le préservatif et à vous masturber avec histoire de voir ce que ça donne côté sensations.

Une fois que le geste devient automatique, vous serez peut-être plus à l’aise lorsqu’il faudra le mettre en bonne compagnie.

Choisir la bonne taille de préservatif

C’est comme quand vous achetez certaines marques de jeans où vous avez le choix entre différentes longueurs, largeurs et coupes. Il existe plus d’une cinquantaine de tailles de préservatifs. Il existe aussi une petite réglette en papier pour mesurer la longueur et la largeur de la verge afin de connaître précisément votre taille de préservatif. 

Ça aide vraiment à se sentir moins "enfermé" dans le préservatif et cela joue bien sûr sur l’érection. Pensez aussi à opter pour un modèle très fin pour avoir plus de sensations.

Restez vigilant(e) face aux risques d’IST

Arrêter le préservatif est vraiment une décision qui se prend à deux et qui nécessite des tests de dépistage et la certitude qu’il n’y ait pas de rapports non protégés en dehors du couple.

À moins d’avoir envie de pouponner 9 mois plus tard, c’est important d’être raccord sur le choix de la contraception.   

Source : AlloDocteurs.fr