La vaccination anti-Covid s'accélère en Tunisie (photo d'illustration)
La vaccination anti-Covid s'accélère en Tunisie (photo d'illustration)

Comment la Tunisie a accéléré sa campagne de vaccination anti Covid-19

Alors qu'on lui promettait le pire il y a quelques semaines, la Tunisie est aujourd'hui l'un des meilleurs élèves de la vaccination anti Covid-19 sur le continent africain.

Ammar Belahcen
Rédigé le , mis à jour le

La donne a changé. Alors qu'elle a évité il y a quelques semaines une catastrophe sanitaire de très peu, la Tunisie respire. Aujourd'hui, près de 15% de la population a un schéma vaccinal anti Covid-19 complet. Si elle était loin derrière d'autres grands pays il y a encore trois mois, la Tunisie a su rattraper rapidement son retard pour devenir le deuxième pays africain avec le taux de vaccination le plus élevé. Une réussite soutenue probablement par l'arrivée massive des piqûres salvatrices à la suite de dons ces dernières semaines, mais pas que.

La gestion de la lutte contre la crise sanitaire a, pourtant, entraîné une vague de contestation en Tunisie contre le gouvernement du Premier ministre Hichem Mechichi. Et en juillet dernier, le président Kais Saied a invoqué la constitution pour s'octroyer les pleins pouvoirs, limoger le chef du gouvernement et suspendre le Parlement sine die. Si aujourd'hui, l'avenir du pays et de sa démocratie est encore énigmatique, la lutte contre le Covid-19 n'a par contre pas faibli. 

Des journées portes ouvertes

Officiellement, la Tunisie - qui a l'un des pires taux de mortalité du Covid-19 dans le monde - veut vacciner environ 50 % de sa population d'ici la mi-octobre. Un sacré challenge. Alors pour accélérer le rythme de de vaccination, les autorités ont aussi lancé des journées portes ouvertes qui ont permis de vacciner plus de 1 million de personnes.

Après le succès des deux premières dates, le ministère de la Santé vient d'ailleurs d'annoncer l’organisation d’une 3ème "Journée portes ouvertes de vaccination intensive contre la Covid-19" le 29 août prochain, dans tous les gouvernorats du pays. L'occasion d'ouvrir la vaccination aux personnes âgées de de plus de 40 ans. Même les jeunes de 15-17 ans peuvent se faire vacciner lors de cette journée marathon, s'ils obtiennent l'accord de leurs parents ou tuteurs.