Il faut toujours savoir exactement qui nous opère (Illustration)
Il faut toujours savoir exactement qui nous opère (Illustration)

Chirurgie esthétique: des mannequins victimes de la filière turque

Des mannequins marocains se rendent en Turquie pour quelques "retouches" physiques. Au risque d'être défigurées par des infirmiers sans formation qui leur injectent des produits interdits....

Sarah Jelloul
Rédigé le , mis à jour le

"Il faut souffrir pour être belle", dit le dicton. Et même risquer d'être défigurée ? De plus en plus de mannequins marocains ont recours à la chirurgie plastique afin de parfaire leur image. Les prix des prestations étant exorbitants au Maroc, ils décident de se tourner vers la Turquie. Mais un prix plus bas... peut réserver de mauvaises surprises.

Plusieurs mannequins marocains affirment ainsi avoir vu vu leur vie changer, pour le pire, suite à un tel rendez-vous. Selon le média arabophone marocain Assabah, le filet est jeté au Maroc où opèrent des commerciaux engagés par des centres turcs.

De fausses prestations pour de faux médecins

Afin de s’assurer une transaction, ils sont prêts à montrer des photos du matériel dont ils disposent ainsi que des diplômes des médecins de renom qui devraient les opérer. Ils font même appel à d’autres filles qui témoignent de la perfection des soins. Les intermédiaires leur proposent une totale prise en charge : du voyage à la chambre d’hôtel, en passant par le transport.

Lorsqu'elle est convaincue, la victime se rend alors à Istanbul et est accueillie par une limousine avec chauffeur marocain. Ce n’est qu’arrivée au bloc que la victime se rend compte qu’elle a confié son corps à un infirmier sans formation.

Jusqu’à 20.000 dirhams l’injection...  dévastatrice

Pis encore ! Ces ‘’infirmiers’’ auraient, toujours selon le média marocain, injecté des produits interdits au Maroc et en Europe. Une injection prohibée pour un prix outrancier. Les victimes rapportent avoir dépensé en moyenne entre 4.000 et 5.000 dirhams pour une injection - qui peut même atteindre les 20.000 dirhams l’unité - selon le produit désiré. Tout cela hors  frais de voyage.

Comme souvent avec des produit interdits voire toxiques, ces injections présentent de nombreux effets secondaires :  détérioration des dents, l’apparition de nombreuses rides... Des victimes rapportent se retrouvent avec davantage de rides ainsi que des dommages physiques insoutenables. Parfois, souffrir ne rend pas plus belle...