Bientôt des essais d’un vaccin contre la tuberculose en Guinée Equatoriale ?

Alors que l'inefficacité du vaccin BCG contre les formes pulmonaires de la tuberculose n'a plus besoin d'être prouvée, un nouveau vaccin s'apprête à voir le jour.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le
Le nouveau contre la tuberculose pourrait être plus efficace que l'actuel BCG
Le nouveau contre la tuberculose pourrait être plus efficace que l'actuel BCG

Le gouvernement s'y intéresse. Une délégation du ministère en charge de la santé et du bien-être social vient de se rendre en Espagne pour en savoir plus sur le vaccin MTBVAC, un vaccin contre la tuberculose. Alors que le vaccin BCG est le seul sérum homologué contre cette maladie, le MTBVAC est actuellement en développement dans l’Université de Saragosse. 

Et si ce nouveau sérum intéresse le gouvernement équato-guinéen, c'est parce qu'il s'apprête à faire l’objet d’un essai thérapeutique de phase III. Et les autorités espèrent que ces tests se feront en Guinée Equatoriale. 

Des essais prévus en Afrique

Alors que le BCG a été conçu grâce à la tuberculose bovine, le futur vaccin contre la tuberculose est issu d’une souche atténuée humaine de la maladie. Si l'actuel sérum ne semble pas efficace contre les formes pulmonaires de la maladie, la prochaine piqûre pourrait être plus utile. Mais pour le savoir, il faut attendre la phase 3 d'expérimentation du MTBVAC qui concerne dès 2022 des nouveau-nés, que l’on sait particulièrement vulnérables aux formes extrapulmonaires de la tuberculose, à Madagascar, en Afrique du Sud et au Sénégal. 

Selon le ministère équato-guinéen de la santé, le pays est "en proie à la tuberculose (en particulier Sensible et résistant) au milieu d’une grande épidémie de VIH, qui multiplie son expansion dans la population". Une mauvaise nouvelle, à l'heure où l'épidémie de Covid-19 freine la lutte contre la tuberculose et d'autres maladies potentiellement mortelles.