La vaccination contre le coronavirus s'apprête à commencer au Maroc (photo d'illustration)
La vaccination contre le coronavirus s'apprête à commencer au Maroc (photo d'illustration)

Au Sénégal, les premiers vaccins seront disponibles en mars 2021

Le ministère sénégalais de la Santé a annoncé que les premières doses de vaccins contre la Covid-19 seraient disponibles au premier trimestre de 2021 dans le pays, qui fait face à une deuxième vague de la pandémie.

Barou Dembélé
Rédigé le , mis à jour le

Alors qu’on pensait la course à la vaccination contre le nouveau coronavirus perdue d’avance pour les pays les moins avancés du monde, ce ne sera pas le cas pour le Sénégal et ses pairs de l’Alliance GAVI. Ils ont "la garantie’’ qu’ils disposeront de leurs premières doses à la fin du premier trimestre 2021, a annoncé le docteur El Hadj Mamadou Ndiaye, directeur de la Prévention au ministère sénégalais de la Santé.

Avant cette date, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devra au préalable homologuer ce vaccin pour s’assurer de son efficacité et des éventuels effets secondaires et risques liés à la vaccination a assuré le Dr Ndiaye, interrogé par nos confrères de la radio Sud FM. Il n’a toutefois pas précisé quel vaccin a été choisi.

Alliance GAVI et Covax

Si les suspicions vont déjà bon train sur la future campagne de vaccination, El Hadj Mamadou Ndiaye rappelle que le Sénégal n’a jamais utilisé de vaccin qui n’ait été préalablement homologué par l’OMS. C’est cette norme qui est appliquée selon lui dans le pays depuis 1976 et le début du Programme élargi de vaccination. Une fois approuvé, c'est grâce à l’Alliance GAVI que le vaccin sera disponible rapidement au Sénégal.

Cette organisation qui regroupe des acteurs majeurs de la vaccination, dont des gouvernements de pays donateurs ou en voie de développement, des agences techniques et de recherche, et des ONG. Elle est membre du programme Covax, qui est le mécanisme mis en place par l'ONU pour le partage et la distribution équitable du vaccin contre la Covid-19.

Les mesures contre la deuxième vague 

Le Sénégal a enregistré à ce jour plus de 17.000 cas positifs de cette maladie et plus de 350 décès. Si une tendance baissière avait été constatée ces dernières semaines avec seulement une dizaine de cas positifs quotidiens, la courbe s'est inversée ces derniers jours avec des centaines de nouveaux cas par jour.

Face à cette situation, le gouvernement a exigé le respect des mesures barrières, notamment le port du masque. Les autorités ont également réactivé certaines mesures prises lors du dernier état d’urgence, à savoir l’interdiction de se rassembler dans certains endroits (terrains de sport, discothèques, …) accueillant du public pour éviter la propagation du virus.