Au Maroc, l'hôpital Ibn Baja se dote d'un pôle de santé mère-enfant

Le ministre marocain de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a inauguré, il y a quelques jours, un nouveau pôle de santé de la mère et de l’enfant à l’hôpital provincial Ibn Baja de Taza.

Kaoutar Adghirni
Rédigé le , mis à jour le
Un pôle de santé mère et enfant voit le jour au sein de l'hôpital provincial de Taza
Un pôle de santé mère et enfant voit le jour au sein de l'hôpital provincial de Taza  —  Dr

On l'espérait, c'est officiel. L'hôpital Ibn Baja de Taza dispose enfin d'un pôle de santé de la mère et de l'enfant. Celui-ci est doté de 50 lits, ainsi que "deux blocs chirurgicaux et deux salles d’opération", précise le ministre Ait Taleb. L'objectif de cette nouvelle structure est de désengorger les hôpitaux de la province , mais aussi rapprocher les services et les soins médicaux des citoyennes. Rien que ça. 

Construit sur une superficie de 1.440 M2 pour un coût global de 25 millions de DH (autour de 2,2 millions d'euros), ce nouveau pôle de la mère et l'enfant est doté d’équipements et de fournitures logistiques et biomédicales modernes. Il comprend des salles de consultations médicales, une maternité, une salle d’observation post-partum, un service d’urgence gynécologique et un complexe chirurgical d’une capacité de deux blocs opératoires.

La santé pour tous

Ce nouveau pôle santé confirme aussi l'ambition marocaine de tenir les promesses faites aux mères et aux enfants. Depuis le début des années 2000, le Royaume multiplie ses efforts pour réduire les taux de mortalité maternelle et néonatale. 

Sous l'impulsion du Roi Mohammed VI, les autorités sanitaires tentent de garantir à chaque femme et à chaque enfant l’accès aux soins de santé. En attendant la généralisation de la protection sociale, le Maroc est sur la bonne voie.