Au Cameroun, la majorité des enfants de moins de 5 ans souffrent d’anémie

L'anémie est un manque d'hémoglobine qui donne leur couleur aux globules rouges. Hormis la pâleur, une fatigue anormale et/ou des infections à répétitions peuvent vous inquiéter. Quelles en sont les causes ? Combien d'enfants sont concernés au Cameroun ? On vous dit tout.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
Des enfants camerounais
Des enfants camerounais  —  Anton_Ivanov / Shutterstock

Un problème de santé publique. L'anémie empêche la bonne oxygénation des organes et concerne des millions de personnes en Afrique. La Journée de l’enfant africain, célébrée le 16 Juin dernier, a été l'occasion d'en parler au Cameroun.

A lire aussi : L'anémie en Afrique

En cas d'anémie, les globules rouges sont bien présents dans le sang mais transportent peu de molécules d'hémoglobine. Or c'est sur l'hémoglobine que s'accrochent les molécules d'oxygène transportées par le sang afin d'être distribué dans tous les organes du corps. L'hémoglobine est aussi la molécule qui donne la couleur rouge au sang. C'est pourquoi les personnes qui souffrent d'anémie présentent souvent une pâleur caractéristique.

Les causes de l'anémie chez l'enfant

Les causes de l'anémie sont nombreuses : une hémorragie, une drépanocytose ou une carence en vitamine B12 ou B9, indispensables à la production de l'hémoglobine. L'origine du problème peut aussi venir du contenu de l'assiette qui est trop pauvre en fer, notamment quand les besoins de l'organisme augmentent pendant les périodes de forte croissance, entre 0 et 2 ans, puis autour de l'adolescence. 

“Au Cameroun, plus de 54% d’enfants âgés de 0 à 5 ans sont atteints d’anémie. La moitié de ces cas est due à la carence en fer. Cela varie d’une tranche d’âge à l’autre“, indique le Dr Christophe Akazong Adjahoung, chef du service de pédiatrie de l’hôpital général de Douala. Ce dernier a récemment coordonné une campagne spéciale de sensibilisation sur l’alimentation de la femme enceinte et de l’enfant pendant ses 1.000 premiers jours (de la conception aux 2 ans). 

Tout est dans l'assiette

Alors que la malnutrition est l'une des principales causes de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans, l'opération dirigée par le Dr Akazong a insisté sur l'importance de l’allaitement exclusif durant les 6 premiers mois et jusqu’à l'âge de 2 ans. 

Pour lutter contre l’anémie chez les enfants, les autorités sanitaires multiplient les actions de sensibilisation. Des rencontres avec les mamans et femmes enceintes sont organisées dans le but de leur indiquer les aliments recommandés pour leurs bébés. Mais il reste encore beaucoup à faire, comme l'explique la Dre Prisca Megne, pédiatre à l’hôpital général de Douala : “pendant nos consultations, nous nous sommes rendus compte que beaucoup de mamans ne savent plus quoi donner à leurs enfants, alors que nous avons tout. Certaines mamans demandent si elles peuvent donner l’œuf ou le yaourt à leur enfant qui a neuf mois ou même un repas cuisiné dans la marmite“. Jusqu'à quand ?