Au Bénin, la chicha séduite de plus en plus les jeunes
Au Bénin, la chicha séduite de plus en plus les jeunes

Au Bénin, la consommation de chicha est interdite

Devenue le passe-temps de la jeunesse béninoise, la consommation de la chicha est désormais interdite dans certains départements du pays.

Léonard Kabo
Rédigé le , mis à jour le

La chicha, connue aussi sous le nom de pipe à eau, narguilé ou hookah, est une pratique originaire du Moyen-Orient qui s'est répandue dans les quatre coins du continent africain. Les bars à chicha ont ouvert en quantité et le narguilé séduit de plus en plus les plus jeunes, qui le consomment dans la rue ou à domicile. A tel point que les autorités ont décidé d'interdire la chicha dans certains départements du pays. 

Le 4 janvier dernier, le préfet du département du Zou (sud), Firmin Kouton, a mis fin à la consommation de chicha sur son territoire. Depuis, les départements du Mono, les Collines et le Borgou lui ont emboîté le pas. Les bars, les restaurants, les débits de boissons et tous les autres lieux de manifestations publiques sont notamment ciblés par cette interdiction. Pour assurer le respect de cette réglementation, les forces de l'ordre sont appelées à effectuer différents contrôles. 

La chicha, plus nocive que la cigarette ?

Cigarette ou chicha ? Ce sont deux façons très différentes de consommer du tabac. Contrairement à sa cousine la cigarette, le narguilé dégage souvent un parfum fruité. Mais ne vous fiez pas aux apparences, fumer la pipe à eau serait bien plus nocif que la cigarette. Une simple bouffée de narguilé est "presque égale au volume de fumée inhalé avec une cigarette entière," selon des experts présents au congrès mondial du contrôle du tabac à Abou Dhabi, en 2015.

D'apès l'OMS, "une séance de chicha peut être équivalente à fumer 20 à 30 cigarettes". La différence majeure entre les deux consommations (cigarette ou chicha) reste la fréquence. Les fumeurs de cigarettes peuvent en consommer plus d'une vingtaine par jour, alors que les adeptes du narguilé ne fument pas forcément quotidiennement. Mais ce n'est pas tout... La chicha est détournée de son usage : certaines personnes y ajoutent des drogues ou de l'alcool. Autant d'arguments qui encouragent la limitation de la consommation des pipes à eau.