Le Maroc s'apprête à recevoir les premiers lots du vaccin de Sinopharm (photo d'illustration)
Le Maroc s'apprête à recevoir les premiers lots du vaccin de Sinopharm (photo d'illustration)

Algérie : près d’un million de doses de vaccin anti-Covid attendues d'ici fin février

L'Algérie recevra fin février, près d'1 million de doses de vaccins contre le Covid-19. 9 millions de doses supplémentaires sont attendues pour fin avril prochain.

Massinissa Benlakehal
Rédigé le , mis à jour le

L’Algérie s’apprête à réceptionner près d’un million de doses de vaccin contre la Covid-19, d’ici la fin du mois de février. Il s’agit de 200.000 doses du vaccin chinois Sinopharm et de 800.000 autres doses dans le cadre du dispositif COVAX, initié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La Chine continuera "à apporter l'appui et l'aide nécessaires, selon les besoins exprimés par l'Algérie", a affirmé Li Lianhe, l'ambassadeur chinois.

"L'Algérie recevra dans le courant du mois de février 200.000 doses du vaccin chinois 800.000 doses dans le cadre du programme COVAX, en attendant l'arrivée, ultérieurement, d'autres doses", a déclaré le ministre de la Santé algérien Abderrahmane Benbouzid aux parlementaires. Alger a lancé le 30 janvier sa campagne de vaccination avec un premier lot de 50.000 doses de vaccin Spoutnik V. Elle a également reçu depuis un lot de 50.000 doses du vaccin britannique AstraZeneca.

Neuf millions de doses fin avril

Par ailleurs, selon la directrice de pharmacie et des équipement médicaux au ministère de la Santé, Wahiba Hadjoudj, l’Algérie recevra par ailleurs, d’ici fin avril, 9 millions de doses de vaccin de la part de l'Union africaine (UA). Depuis janvier dernier, les autorités sanitaires du pays ont mis en place un plan stratégique dans le cadre de la campagne de vaccination. Une plateforme numérique a été créée afin d’assurer le suivi du déroulement de ladite campagne à travers le territoire national. Objectif : garantir une distribution équitable des vaccins.  

Djamel Fourar, directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, a indiqué que le gouvernement ambitionne d’atteindre un taux de couverture de 70% de la population sur une durée d’une année. Pour l’heure, l'Algérie est plutôt en bonne position par rapport à ses voisins. Quelque 111.000 contaminations, et près de 3.000 décès, ont été officiellement enregistrés en Algérie depuis le recensement du premier cas le 25 février 2020, selon le ministère de la Santé.