Une nouvelle épidémie de rougeole signalée au Cameroun

Le virus de la rougeole est actuellement présent et circule sur le territoire camerounais. De nombreux cas ont été détectés dans un centre qui abrite des anciens combattants de la secte Boko Haram et leurs familles.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
La vaccination permet de se protéger contre la rougeole (Illustration)
La vaccination permet de se protéger contre la rougeole (Illustration)

Elle est de retour. Une nouvelle épidémie de rougeole sévit au Cameroun, dans la région septentrionale de l’Extrême-Nord. A ce stade, au moins un cas confirmé et 11 cas suspects ont été identifiés dans le Centre de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CDDR) de la localité de Meri, selon nos confrères de L’œil du Sahel qui indiquent que tous les malades n'étaient pas vaccinés. Une mauvaise nouvelle, à l'heure où la pandémie du coronavirus (Covid-19) renforce la réticence des parents à fréquenter les services de vaccination.

Un vaccin sûr et efficace

Maladie très contagieuse causée par un virus, la rougeole se transmet par contact direct et par l'air pour infecter les muqueuses et se propager à tout l'organisme. En juin dernier, le rapport du Programme Élargi de Vaccination (PEV) rapportait 4 décès des suites de la rougeole. Pourtant, toutes ces morts sont évitables grâce au vaccin anti-rougeole. Utilisé depuis plus de 50 ans, ce vaccin est sûr et efficace. 

Alors que plus de 150.000 enfants camerounais n’ont pas reçu leur première dose de vaccin contre la rougeole et la rubéole en 2020, les autorités sanitaires n'ont pas hésité à lancer une campagne de vaccination massive à Méri. L'objectif : vacciner les 80.000 habitants de cette localité.