Rougeole : la RDC lance une nouvelle campagne de vaccination

L’épidémie de rougeole apparue en décembre dernier dans les provinces du Nord-Ubangui et du Sud-Ubangi a poussé l’ONG Médecins sans Frontières à lancer une campagne massive de vaccination pour les enfants de moins de 5 ans.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
En réponse à l'identification de plusieurs cas de rougeole, MSF a lancé une nouvelle campagne de vaccination
En réponse à l'identification de plusieurs cas de rougeole, MSF a lancé une nouvelle campagne de vaccination

On l'espérait, c'est officiel. Alors que les provinces situées dans le nord de la République démocratique du Congo (RDC) sont confrontées depuis décembre dernier à une épidémie de rougeole, une campagne de vaccination a été récemment lancée. 

Alors que plus de 4500 cas de rougeole ont été recensés sur le sol congolais depuis le retour de ce mal il y a tout juste trois mois, les équipes de l'ONG Médecins sans Frontières (MSF) en collaboration avec le ministère de la Santé administrent les piqûres salvatrices aux enfants âgés de moins de 5 ans. En parallèle, ils prennent en charge les "cas simples et compliqués de rougeole pour contribuer à réduire le nombre de décès dus à cette maladie infantile“, précise Antoine Kergosien, coordonnateur des opérations d’urgence de MSF en RD Congo.

Entre plusieurs feux

A l'heure où la RDC est toujours aux prises avec le coronavirus et Ebola, la rougeole n'est pas moins dangereuse. Causée par un virus, cette maladie est très contagieuse : il suffit qu'un seul malade se retrouve dans une communauté qui ne soit pas assez vaccinée pour que la rougeole revienne en force. Une personne contaminée peut infecter jusqu'à 20 personnes qui vont, à leur tour, transmettre la maladie. Pourtant, le vaccin contre la rougeole est efficace. 

Administré aux enfants en deux doses, il leur confère une immunité à vie contre cette maladie qui a fauché la vie de plus de 7000 personnes lors de la dernière épidémie sur le territoire congolais. Pour que tout le monde soit protégé de la rougeole, il faut qu'au moins 95% de la population soit vaccinée. En Afrique, moins d'un pays sur trois a vacciné au moins 90% de sa population. Autant dire que la situation est urgente en République démocratique du Congo et ailleurs.