RDC : La rougeole continue de tuer !

En un an, l'épidémie de rougeole qui sévit en République démocratique du Congo a tué plus de 6.000 personnes. Pour y faire face, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a besoin de 40 millions de dollars supplémentaires.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
Vaccination contre la rougeole par les agents de l'OMS au Congo Kinshasa
Vaccination contre la rougeole par les agents de l'OMS au Congo Kinshasa

C'est "la pire épidémie de rougeole au monde", selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). En un an, cette maladie - qui est causée par un virus qui attaque les voies respiratoires - a tué plus de 6000 personnes en République démocratique du Congo (RDC). Ce qui est deux fois plus élevé que le nombre de décès causés par la maladie à virus Ebola. 

Si les autorités ont réussi, avec l'appui de Médecins sans Frontières et l'UNICEF, à vacciner "plus de 18 millions d'enfants de moins de 5 ans" en 2019, les plus jeunes restent toujours vulnérables. A ce jour, "25 % des cas de rougeole enregistrés concernent les enfants de plus de cinq ans". 

Une épidémie qui s'aggrave

Alors que la République démocratique du Congo (RDC) et Madagascar sont les pays les plus touchés par la rougeole en Afrique, l'épidémie semble s'aggraver en RDC à cause de plusieurs facteurs. On peut notamment citer la faible couverture vaccinale des communautés vulnérables, la malnutrition, la faiblesse des systèmes de santé publique, les flambées d'autres maladies à potentiel épidémique, l'accès difficile des populations vulnérables aux soins de santé et l'insécurité ayant entravé la riposte dans certaines zones.

Pour lutter contre l'épidémie et étendre la vaccination aux enfants âgés de 6 à 14 ans, l'OMS a besoin de "40 millions de dollars supplémentaires".