Non, la poliomyélite n'est pas une maladie du passé
Non, la poliomyélite n'est pas une maladie du passé

Poliomyélite : Le Togo lance une campagne de vaccination

Alors que de nouveaux cas de poliomyélite ont été enregistrés au Bénin et au Nigeria, le gouvernement togolais a décidé de lancer une campagne de vaccination contre cette maladie paralysante.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

On pensait l'avoir battue ! Alors que le continent africain vient de fêter son troisième anniversaire sans aucun cas de poliomyélite, il semble que cette grave maladie paralysante -qui touche principalement les enfants de moins de 5 ans- ne soit toujours pas éradiquée. La découverte récente de nouveaux cas de polio au Bénin et au Nigeria constitue une urgence de santé publique. Conséquence : les pays voisins commencent à prendre leur disposition. C'est notamment le cas du Togo où une campagne de vaccination antipolio vient d'être lancée.

Cette campagne de vaccination aura lieu du 26 au 29 septembre dans les districts à risques de Dankpen, Bassar,Oti ,Oti Sud, Tandjouaré. Et une deuxième campagne est prévue du 17 au 20 octobre 2019.

Méfiance de la population 

Mais le Togo fait partie des pays les plus sceptiques au monde face à la vaccination. Que ce soit à Lomé ou Sokodé, beaucoup de Togolais ne font pas confiance aux vaccins. Une méfiance qui s'explique par des croyances locales : Pour certains, le vaccin contre la polio peut stériliser les enfants musulmans. Pour d'autres, il est responsable d'une infection au Sida. 

Pourtant, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la méfiance envers les vaccins est l'une des dix menaces pour la santé mondiale, aux côtés du sida, de la pollution ou de la maladie à virus Ebola.