Paupière qui tombe : ce qu'il faut faire en cas de ptôse palpébrale

On parle de ptosis ou de ptose palpébrale lorsque la paupière supérieure tombe sur l’œil. Quelles en sont les causes ? Quels sont les traitements ? On vous dit tout.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
Il y a différentes formes de ptosis
Il y a différentes formes de ptosis

L’œil est la fenêtre de l’âme, c’est bien connu, mais quand le volet est à moitié fermé, cela peut vite donner l’air triste ou fatigué… La ptose palpébrale, c'est le fait d'avoir la paupière supérieure de l'œil qui tombe. Les paupières servent à protéger l'oeil et à répartir les larmes pour former le film lacrymal sur toute la surface de l'œil, c'est ce qui réduit le dessèchement et les irritations oculaires. Mais pour soulever et baisser les paupières, il faut des muscles.

Il y a le muscle orbiculaire, qui forme un véritable anneau tout autour du globe oculaire et qui permet de fermer les paupières. Et il y a le muscle releveur qui permet de fermer la paupière supérieure. C'est lorsque ce muscle ne fonctionne pas correctement que cela donne un ptosis. Il peut toucher un seul oeil ou les deux et il peut être plus ou moins marqué. 

Comment traiter une ptose palpébrale

Pour traiter une ptose palpébrale, il faut d'abord en identifier la cause, comme l'explique le Dr Jean-Marc Sène, dans la vidéo ci-dessous, en partenariat avec l'émission Bonjour Santé sur Canal+ Afrique et avec le soutien de Sanlam.

Il existe différents types de ptose palpébrale
Il existe différents types de ptose palpébrale  —  AlloDocteurs

Car il y a en fait différentes formes de ptosis. Le plus fréquent, c'est le ptosis congénital, présent dès la naissance. Il y a aussi des ptosis liés à l'âge, dû à un relâchement progressif du muscle releveur. L'origine peut aussi être neurologique, quand le nerf qui commande le muscle de la paupière est atteint. Ou le ptosis peut être provoqué par un traumatisme, après un accident ou un choc avec un objet contondant qui sectionne le muscle. Enfin, "le ptosis peut aussi être provoqué par infection locale - comme l'orgelet - ou plus générale, comme la maladie de Lyme", résume le Dr Sène.  D'où l'importance de consulter votre médecin.