La rougeole fait à nouveau des ravages en RD Congo
La rougeole fait à nouveau des ravages en RD Congo

La rougeole revient en force en RD Congo

Quatre mois après la fin d’une épidémie de rougeole qui a tué 7000 enfants dans le pays, de nouvelles contaminations sont signalées dans la province du Sud-Ubangi. Pour ralentir la progression de la maladie, le ministre de la Santé annonce une campagne de vaccination massive.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

La terrible rougeole est de retour en République Démocratique du Congo (RDC). Après avoir tué 7000 enfants au cours de "la plus grande épidémie au monde" selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie refait son apparition sur le sol congolais. Très contagieuse, la rougeole se transmet par voie respiratoire (toux, éternuement) ou par contact avec des sécrétions (salive, nez). Actuellement, en RDC, un malade contamine en moyenne deux ou trois autres personnes.

Caractérisé par une éruption cutanée qui est parfois accompagnée par une rhinite, une conjonctivite, une toux et une fièvre modérée, ce mal a été identifié dans la province du Sud-Ubangi. Pourtant, il existe un vaccin très efficace contre la rougeole qui est administré de routine chez l'enfant. Il permet de diminuer la fréquence de la maladie et de ses redoutables complications. C'est pour ça que le ministre provincial de la Santé, Malachie Adugbia Likindu, a lancé une campagne de vaccination massive qui cible les enfants de moins de 9 ans, seulement quelques jours après l'identification de 907 cas de rougeole dans la zone de santé de Bogose-Nubea. 

Une campagne de vaccination dans l’urgence 

“Nous allons lancer la vaccination pour l’ensemble de la zone de santé pour prévenir et effectivement protéger les enfants de 6 mois jusqu’à 9 ans contre la rougeole“, précise le ministre Likindu

Lors de la dernière épidémie, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indiquait que 25 % des cas de rougeole enregistrés concernaient les enfants de plus de cinq ans, présentés comme “les plus vulnérables“. A l'époque, plus de 18 millions d’enfants de moins de 5 ans avaient été vaccinés dans tout le pays. Mais la couverture vaccinale restait insuffisante aux yeux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui comptabilisait “environ 310.000 cas suspects“ de rougeole. Espérons que cette nouvelle campagne puisse protéger le plus grand nombre !