Vaccination contre la rougeole par les agents de l'OMS au Congo Kinshasa
Vaccination contre la rougeole par les agents de l'OMS au Congo Kinshasa

La rougeole fait un retour en force !

Le retour de la rougeole se précise. Depuis quelques mois, cette maladie virale se propage partout sur le continent.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

On la croyait éliminée. La rougeole est bel et bien de retour. Durant les trois premiers mois de l’année, le nombre de personnes infectées a explosé de 700% en Afrique par rapport à la même période l’an dernier, d’après un rapport de l’OMS. Considérée à tort comme une maladie infectieuse bénigne, c’est-à-dire peu dangereuse, la rougeole se développe là où l’immunisation se fait rare. Alors que “la vaccination anti-rougeole a évité 20,4 millions de décès entre 2000 et 2016” selon l’Organisation mondiale de la Santé, bon nombre d’Africains ne veulent pas se faire vacciner contre la rougeole. 

Sur le banc des mauvais élèves, on retrouve notamment le Madagascar, le Nigéria et la République démocratique du Congo. Depuis septembre dernier, 115.000 cas ont été signalés au Madagascar et plus de 1200 personnes ont perdu la vie. Pourtant, la lutte contre la rougeole y est toujours entravée par des croyances bizarres. Certaines personnes estiment, en effet, que les vaccins font partie d’un complot international et ce, même si plusieurs scientifiques ont prouvé que la vaccination était la seule façon d’éviter des complications dues à la rougeole. Pour rappel, au niveau planétaire, environ 170 millions d’enfants de moins de 12 mois n’auraient pas reçu de vaccin entre 2010 et 2017.