La Guinée veut "terrasser" le Covid en accélérant la vaccination

Si la pandémie de Covid semble freiner au pays, la vaccination s'accélère. Alors que près de 15% de la population guinéenne a reçu deux doses, Conakry tente de mettre les bouchées doubles.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
A Kindia, le ministre de la santé, Dr Mamadou Pathé Diallo, a lancé le deuxième tour de la vaccination anti-Covid
A Kindia, le ministre de la santé, Dr Mamadou Pathé Diallo, a lancé le deuxième tour de la vaccination anti-Covid  —  OMS Guinée

Depuis quelques jours, le ministère de la Santé a intensifié la campagne de vaccination contre le Covid-19. Une campagne lancée en décembre 2020, mais qui s’est accélérée le 23 février dernier avec le lancement de sa deuxième phase. 

Si la pandémie de Covid a faibli ces derniers jours, la Guinée espère s'en débarrasser avec le deuxième tour de sa campagne de vaccination. Et cette fois-ci, le pays - qui vaccine aussi les 12-17 ans - ne devrait pas manquer de piqûres. Au cours du dernier mois, des centaines de milliers de doses ont été données à la Guinée. 

"Ce deuxième tour démontre le leadership du ministère de la Santé à en finir complément avec cette maladie", estime le représentant de l’OMS en Guinée, Dr Manengu T. CASIMIR 

Prévu jusqu'au 10 mars prochain, ce deuxième tour devrait permettre de "gagner le combat contre le Covid-19", espère le ministre de la Santé, Dr Mamadou Pathé Diallo. Avant de rappeler que "cette maladie nous dérange depuis deux ans. Elle nous empêche de vivre et de travailler, il faut qu’on terrasse cette maladie".

Selon les derniers chiffres officiels, au moins 14,3% des Guinéens ont reçu les deux doses d'un vaccin anti-Covid. A ce stade, 27% de la population a eu au moins une injection contre le coronavirus.