Le tensiomètre permet de mesurer la tension artérielle (photo d'illustration)
Le tensiomètre permet de mesurer la tension artérielle (photo d'illustration)

Journée mondiale de l'hypertension, la maladie du siècle !

A l'occasion de la Journée mondiale de l'hypertension artérielle (HTA), ce 17 mai, on fait le point sur cette maladie qui touche des centaines de millions d'Africains.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Elle touche plus d'un milliard de personnes dans le monde ! L'hypertension artérielle (HTA) concernerait près de 40% des adultes de nombreux pays africains, mais la plupart ne le savent même pas. Pourtant, cette affection cardio-vasculaire, qui correspond à une augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères, est dangereuse. 

Plus la tension artérielle demeure longtemps au-dessus de la normale, plus les dégâts potentiels seront importants sur le cœur et les vaisseaux dans les organes majeurs, comme le cerveau et les reins. Si elle n’est pas diagnostiquée et surveillée, l’hypertension artérielle peut entraîner une crise cardiaque, un élargissement du cœur et, par la suite, une insuffisance cardiaque. Des poches peuvent se former dans les vaisseaux (en cas d’anévrisme) et ces derniers peuvent se fragiliser par endroits, ce qui augmente le risque de rupture et d’occlusion. Si ces événements se produisent dans le cerveau, un accident vasculaire cérébral peut survenir. L’hypertension artérielle peut aussi causer une insuffisance rénale, la cécité et des déficiences cognitives.

Une maladie silencieuse

Reflet de l'état de nos artères, l'hypertension est favorisée par certains facteurs liés aux modes de vie comme le tabagisme, l’alimentation malsaine et la consommation excessive de sel, la sédentarité, le surpoids, l’obésité et la consommation nocive d'alcool. Et plus on vieillit, plus la tension artérielle tend à s'élever. C'est pourquoi le risque d'hypertension s'accroît avec l’âge. 

L’hypertension peut aussi être héréditaire, c'est-à-dire le patrimoine génétique dont on hérite peut prédisposer à cette maladie. Le risque d'hypertension augmente si des mauvais choix concernant le mode de vie viennent s’ajouter aux facteurs héréditaires. Maladie silencieuse, elle n'entraîne ni signe avant-coureur ni symptôme. Nombre de personnes ignorent qu’elles en souffrent.

S'ils apparaissent, les symptômes peuvent prendre la forme de maux de tête matinaux, de saignements de nez, de battements de cœur irréguliers et de bourdonnement dans les oreilles. Les symptômes de l’hypertension sévère sont la fatigue, les nausées et vomissements, la confusion, l’anxiété, les douleurs à la poitrine et les tremblements musculaires.

Pour dépister l'hypertension, le seul moyen est de faire vérifier régulièrement sa tension artérielle. Il est possible d'éviter cette maladie en respectant quelques règles d'or : 

  • Consommez moins de 5g de sel ? par jour
  • Adoptez un régime sain et évitez les graisses saturées
  • Limitez votre consommation de cigarette et d'alcool 
  • Faites du sport tous les jours