La fausse couche est une épreuve douloureuse pour le couple (photo d'illustration)
La fausse couche est une épreuve douloureuse pour le couple (photo d'illustration)

Fausse couche : Comment dépasser cette épreuve et retomber enceinte en toute sérénité ?

Dans les quatre coins de l'Afrique, de nombreuses grossesses sont interrompues brutalement par une fausse couche. Une douloureuse épreuve chargée de tabous et de culpabilité pour la plupart des femmes. Comment dépasser cette épreuve et retomber enceinte en toute sérénité ? Les réponses avec AlloDocteurs Africa

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

C'est une peur pour toutes les futures mères : la fausse couche ! C'est la raison la plus fréquente de perdre un bébé pendant la grossesse, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle concernerait 10 à 15 % des grossesses déclarées, selon March of Dimes, un organisme qui travaille sur la santé de la mère et de l’enfant.

La fausse couche est une interruption spontanée de grossesse qui survient, généralement, au cours des 5 premiers mois. On parle de fausse couche, quand un embryon ou un foetus est expulsé spontanément avant qu'il ne soit viable, c'est-à-dire avant 20 semaines de grossesse (ou 22 semaines d'aménorrhée). Au-delà, on parle d'accouchement prématuré. On distingue deux types de fausses couches :  

  • Les fausses couches précoces qui surviennent avant la 14ème semaine d'aménorrhée, c'est-à-dire d'absence de règles
  • Les fausses couches tardives qui surviennent entre la 14ème et la 22ème semaine d'aménorrhée

La fausse couche est généralement isolée, c'est-à-dire qu'une femme enceinte est, dans la plupart des cas, confrontée à cette douloureuse épreuve qu'une seule fois dans sa vie, et elle ne l'empêche pas d'avoir un enfant par la suite. Mais dans certains cas, les fausses couches sont répétées : une femme de moins de 40 ans peut faire trois fausses couches consécutives avant la 14ème semaine. En cas de perte de grossesse répétée, il faut consulter rapidement un médecin. 

Symptômes et marche à suivre 

Les principaux symptômes de la fausse couche sont des saignements et des douleurs dans le bas ventre et dans le dos, semblables aux douleurs des règles. Il est possible que la femme constate aussi l'expulsion de petits morceaux de tissus de couleur rouge ou marron foncé, quand il ne s'agit pas de caillots de sang. Les saignements pendant la grossesse ne sont pas toujours le signe d'une fausse couche mais dans tous les cas, il est recommandé de consulter rapidement un médecin. Si ce dernier confirme une éventuelle perte de grossesse, il peut vous prescrire un traitement médicamenteux si l'expulsion du foetus ne s'est pas faite complètement

En cas d'hémorragie importante, le médecin peut aussi décider de vous hospitaliser quelques jours pour s'assurer que les saignements sont contrôlés et que vous vous remettez bien après la fausse couche. Il est généralement conseillé de ne pas utiliser de tampon pendant les 2 semaines qui suivent une fausse couche et d'éviter les relations sexuelles, pour limiter le risque de développer une infection. Si vous ressentez de la fièvre, des frissons, des douleurs ou que vous constatez des saignements dans les deux semaines suivant votre fausse couche, vous devez consulter en urgence ! 

Un évènement traumatisant

La fausse couche est une expérience très difficile à vivre pour les femmes et pour le couple en général. On se prépare à l'arrivée d'un bébé, on commence à tisser un lien affectif avec cet enfant à naître et on le perd avant même de l'avoir rencontré... Il n'est pas rare pour les femmes de ressentir véritable deuil et d'éprouver un sentiment de culpabilité après la perte d'un bébé. Il est important d'en parler à votre conjoint comme à votre médecin afin de surmonter cette épreuve. N'hésitez pas à changer de médecin, si vous ne vous sentez pas épaulée et bien conseillée par votre praticien habituel. 

Et surtout, rassurez-vous ! Dans la plupart des cas, une fausse couche est un évènement isolé. Perdre sa grossesse de manière précoce n'est pas le signe d'une infertilité. Laissez le temps à votre corps et à votre esprit de se remettre après cette épreuve et lorsque vous vous sentirez prête, vous pourrez essayer d'avoir un bébé. Des études ont montré qu'une grossesse sans danger est possible, seulement deux mois après une fausse couche. Parlez-en à votre médecin, qui vous donnera les conseils nécessaires pour mettre toutes les chances de votre côté.