L'alcool frelaté explose à Oujda avec des conséquences dramatiques (photo d'illustration)
L'alcool frelaté explose à Oujda avec des conséquences dramatiques (photo d'illustration)

Au Maroc, de l'alcool frelaté tue dix personnes

Plusieurs personnes sont décédées des suites d'une intoxication après avoir consommé de l’alcool frelaté acheté chez un vendeur illicite, appelé "guerrab"au Maroc. Quatre autres personnes sont en soins intensifs et le vendeur, un multirécidiviste de 31 ans, a été arrêté.

Ammar Belahcen
Rédigé le , mis à jour le

Empoisonnement massif ! Dix personnes sont mortes après avoir consommé de l’alcool frelaté à Oujda, dans l’orient marocain. C’est le dernier bilan de cette affaire d’intoxication collective qui a bouleversé la capitale de l’Oriental. La plupart des victimes habitaient le quartier "le prince" et auraient consommé une boisson contenant une forte dose d’alcool, acheté au marché noir en toute illégalité.

D’après des sources locales, les victimes sont au nombre de 17, dont une femme. Dix d’entre elles, dont la femme, sont déjà mortes et le bilan risque de s’alourdir davantage d’après les médias locaux. A ce jour, quatre personnes ayant consommé la même boisson sont toujours en soins intensifs.

Une contrefaçon mortelle

D’après des sources bien informées, il s’agirait en réalité d’alcool frelaté vendu par un "guerrab" (vendeur non autorisé) de la ville. Cet alcool de contrebande, souvent mélangé avec du méthanol et distillé avec des eaux souillées, a une toxicité très importante. Le vendeur en question, un multirécidiviste connu dans des affaires de vol et de vente des boissons alcoolisées sans autorisation, a été interpellé par la police. Le mis en cause est actuellement poursuivi, selon les autorités, pour son implication présumée dans une affaire de vente de matières nuisibles à la santé publique ayant causé la mort de leurs consommateurs.

Les services de police et d’hygiène d'Oujda avaient diligenté illico presto une enquête. D’après les premiers éléments des investigations menées par les services de la police judiciaire, ces derniers ont pu identifier le suspect, âgé de 31 ans, et l'appréhender, peu de temps après l'enregistrement des cas d'intoxication et de décès auprès des consommateurs. Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et aboutissants, ainsi que les ramifications de cette affaire.