Antibiogo, une appli qui facilite la prescription d'antibiotiques en Afrique

La fondation Médecins sans frontières (MSF) a développé une application pour déterminer quel antibiotique utiliser en cas d'infection bactérienne, à destination des pays à revenus faible ou intermédiaire.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
La Dre Nada Malou de la Fondation MSF évalue l’application Antibiogo
La Dre Nada Malou de la Fondation MSF évalue l’application Antibiogo  —  MSF

La résistance aux antimicrobiens (RAM) est l’une des menaces de santé publique les plus urgentes de notre époque. Et c'est l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le dit. Les autorités sanitaires estiment que plus de la moitié des antibiotiques sont utilisés de manière inadéquate et essentiellement dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire. Dans ces pays, la RAM ne peut être mesurée par manque de moyens techniques et humains pour la détecter et la surveiller.

Pour freiner la résistance aux antimicrobiens, la fondation Médecins sans frontières (MSF) a développé Antibiogo. Ce dispositif utilise notamment l'intelligence artificielle, destiné à lire les antibiogrammes des patients, c'est-à-dire les tests déterminant la sensibilité d'une bactérie pathogène aux antibiotiques. Déjà utilisée dans plusieurs laboratoires de MSF, notamment en République démocratique du Congo, Antibiogo sera bientôt disponible au Mali et en République Centrafricaine. Cette application gratuite permet au technicien de laboratoire d'interpréter les résultats, sans forcément avoir une expertise en microbiologie, indique MSF dans un communiqué. 

Lire aussi : La Tunisie en guerre contre la résistance aux antibiotiques !

Plus d'un million de décès dans le monde

Dans les pays riches, la prescription d'antibiotiques est facilitée par l'utilisation d'automates pour la lecture et l'interprétation des antibiogrammes, explique l'ONG. Mais tous les pays n'ont pas accès à ces équipements onéreux, ni à des microbiologistes cliniques. Résultat, la résistance aux antibiotiques se développe de plus en plus vite. 

Selon l'OMS, l'antibiorésistance est même l'une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement. Elle a causé la mort de près de 1,3 million de personnes en 2019, selon une étude de la revue scientifique The Lancet.