Au Bénin, un accouchement pas comme les autres

Dans la commune de Nikki au nord du Bénin, une femme enceinte aurait accouché d'un objet blanc similaire à un caillou. Si beaucoup de choses sont racontées, il faut se tourner vers les professionnels de la santé pour avoir des explications.

Léonard Kabo
Rédigé le , mis à jour le

Tout le monde en parle ! Dans la journée du samedi 21 août, une Béninoise à accouché d'un"objet blanc et dur", dans le village de Domplawi. Âgée d'une trentaine d'années, la jeune femme se disait enceinte depuis quelques mois. Mais au pays du vaudou, cet accouchement pas comme les autres fait jaser. 

Si les habitants de ce petit village de la commune de Nikki - qui se trouve à plus de 400 Km de la capitale Cotonou - avaient du mal à expliquer cette histoire insolite, les spiritualistes n'ont pas hésité à faire part de leur théorie. Pour eux, cet accouchement serait lié au fétichisme. "En Afrique, tout est possible. Peut-être que les parents de cette femme avaient des problèmes de conception en leur temps et ont demandé un enfant à un fétiche. Peut-être qu'après satisfaction, ils ne sont plus partis honorer leur engagement auprès du fétiche. L'enfant a grandi et la divinité a décidé de laisser sa trace en elle", croit le spiritualiste Romain Batcho. Mais heureusement, la médecine est là pour nous éclairer... 

Deux explications possibles

Selon la gynécologue obstétricienne et professeur agrégé des universités du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames), Fanny Hounpkonou Ahouingnan, plusieurs hypothèses peuvent expliquer l'accouchement insolite de Domplawi. Tout d'abord, elle explique que la femme aurait pu être réellement enceinte mais que sa grossesse n'ait pas été suivie. Dans ce cas, il est possible qu'il s'agisse d'une mort foetale, c'est-à-dire qu'"il y a eu décès de l'embryon ou du fœtus". Une situation qui selon la Dre Hounpkonou Ahouingnan peut entrainer une "rétention de l'oeuf". Autrement dit, le foetus ou l'embryon mort n'est pas éliminé immédiatement. Ce qui peut conduire à sa momification, c'est-à-dire une dessiccation des tissus du fœtus ou de l'embryon mort. Et dans certains cas, la momification est suivie d'une calcification, c'est-à-dire que lorsque le foetus ou l'embryon est expulsé, il peut être vu sous forme d'objet dur. 

L'autre hypothèse de la Dre est que la femme de Domplawi n'était pas enceinte. Dans ce cas, elle devait sûrement être atteinte de fibromes ou myomes utérins, des tumeurs bénignes qui touchent beaucoup d'Africaines. "Lorsque ces fibromes sont situés au niveau de la cavité utérine, il peut avoir accouchement de ses fibromes et on parle de fibrome accouché par le col", précise Fanny Hounpkonou Ahouingnan. Avant de conseiller aux femmes de se rendre rapidement à l'hôpital, en cas cas d'aménorrhée. Et en cas de grossesse, elle rappelle l'importance des examens et consultations pré-natales pour la bonne santé des futures mamans et leurs bébés.