La Guinée veut éradiquer la rage canine d'ici 2030
La Guinée veut éradiquer la rage canine d'ici 2030

10 000 vaccins pour lutter contre la rage en Guinée

Les autorités lancent une campagne de vaccination des chiens. Depuis le début de l'année en Guinée-Conakry,  selon l'agence nationale de sécurité sanitaire, il y a eu 16 cas confirmés de rage dans le pays.

Makan Soumaoro
Rédigé le , mis à jour le

"Vacciner pour éliminer" la rage. C'est le thème retenu cette année pour la journée mondiale de lutte contre cette maladie en Guinée. Dans ce cadreh, le ministère de l'élevage avec l'appui des partenaires FAO, USAID, BREAKTHROUGH vient de mobiliser 10.000 vaccins pour  lutter contre la rage. 

L'objectif est d'éradiquer la rage canine d'ici 2030 avec l'appui de ces partenaires principaux. Cette campagne de vaccination se tiendra dans les préfectures de Faranah et Nzerekore qui sont des villes où de nombreux cas de morsures de chien ont été enregistrées. C'est pourquoi le ministère de la santé à travers l'agence nationale de sécurité sanitaire met ces vaccins anti rabiques dans les centre de traitement des épidémies au prix officiel subventionnés à 300.000 francs guinéen.

16 cas confirmés de rage cette année

Cette opération est  lancée depuis le 28 septembre à Faranah dans la sous-préfecture de Tiro et permet aussi de sensibiliser la population sur la prévention la rage et les conduites à tenir en cas de morsure du chien. Du  30 septembre au 9 octobre 2019 (pendant 10 jours), les populations ont ainsi fait vacciner leur chien pour les immuniser. 

Depuis le début de l'année en Guinée,  selon l'agence nationale de sécurité sanitaire, il y a eu 16 cas confirmés de rage dans le pays. Sur le continent africain, les pays maghrébins sont également concernés.