Sur 1000 naissances au Mali, 23 sont des bébés morts-nés (photo d'illustration)
Sur 1000 naissances au Mali, 23 sont des bébés morts-nés (photo d'illustration)

Les sages-femmes du Gabon bientôt regroupées dans un Ordre

Le projet d’ordonnance devant déboucher sur la création de l’Ordre des sages-femmes du Gabon est adopté. Il aidera ce corps médical à mieux défendre ses intérêts moraux, sociaux et professionnels.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

Elles ont été entendues. Les sages-femmes exerçant au Gabon auront leur Ordre. Le ministre de la santé Guy Patrick Obiang Ndong a fait adopter le 14 Août 2020 en Conseil des ministres un projet d'ordonnance qui porte création, attribution et organisation de la future structure. Ce texte va permettre à leur profession de se doter d'un cadre juridique.

C'était l'un des plaidoyers de l'Association des sages-femmes du Gabon (ASEG) : cette profession de santé destiné à l'accompagnement des femmes dans leur accouchement est une des seuls du champ médical ne possédant pas d’un organe à même de défendre ses intérêts. Les “ventrières“ comme on les appelle au Gabon pourront de ce fait voir leur profession promue, leurs intérêts moraux, sociaux et professionnels défendus partout dans leur pays.

Un ordre bénéfique pour tout le monde

Selon le site Internet gabonreview.com “le projet de texte soumis au Conseil des ministres émane en réalité des travaux organisés ces dernières années en partenariat avec l’ASFG et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA)“. Un atelier de restitution et de validation organisé en octobre 2016 à Libreville avait suivi.

Alors que l’Association des sages-femmes du Gabon n’en était encore qu’à l’étape de la revendication, sa présidente Olga Mavoungou soulignait déjà que l’“ordre devrait être bénéfique non seulement pour le ministère de la Santé, mais aussi pour nous les sages-femmes